Un sondage et deux bonnes nouvelles : les Alsaciens persistent et signent

Mardi 7 janvier 2020,Unser Land se réjouit des résultats du dernier sondage IFOP paru le 7 janvier dernier au sujet de la question alsacienne. Ce sondage indique notamment que 68 % des Alsaciens souhaitent que la Collectivité européenne d’Alsace devienne une vraie région, hors du Grand Est ; 55 % sont favorables à la création d’un parti politique alsacien revendiquant la sortie de l’Alsace de la Région Grand Est.

Ce sondage démontre une nouvelle fois — s’il le fallait — que les Alsaciens ne se reconnaissent pas dans le Grand Est, qu’ils aspirent à une réelle autonomie administrative et souhaitent que cette opinion soit représentée au plan électoral. Cette aspiration est particulièrement vive chez les jeunes.

Voilà deux bonnes nouvelles. La première : les Alsaciens ne sont pas résignés. La seconde : le parti qu’ils appellent de leurs vœux existe déjà, c’est Unser Land.

La sortie du Grand Est est indispensable, mais elle ne résoudra pas à elle seule les problèmes et défis auxquels est confrontée la société alsacienne. Il faut reconstruire l’Alsace autour d’un vrai projet : obtenir une collectivité à statut particulier, réancrer l’Alsace dans l’espace rhénan, développer la démocratie directe, faire de l’économie alsacienne un modèle de développement durable.

En cette nouvelle année électorale, nous nous fixons comme objectif d’accroître encore notre notoriété et de mieux faire connaitre notre projet de société. C’est pourquoi notre mouvement sera massivement présent à toutes les élections des mois à venir.

Nous appelons l’ensemble des Alsaciens à rester unis et à transformer leurs convictions en engagement en rejoignant Unser Land, mouvement citoyen ouvert à tous. Unis, nous serons plus fort que jamais.

Jean-Georges Trouillet
Président

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.