Le Rassemblement Pour Brest refuse la dénaturation de la Vallée du Restic

Brest, le 23 janvier 2015, communiqué du « Rassemblement pour Brest » à propos du projet routier, avancé depuis plusieurs années par la municipalité socialiste, qui aurait pour effet de traverser et détruire en partie une des dernières zones humides de l’ agglomération ; alors que certains opposants au projet y voient déjà une nouvelle ZAD ( Zone A Défendre) , le « Rassemblement Pour Brest », emmené par Bernadette Malgorn, se joint également à la contestation du projet.

Communiqué :

« Le Rassemblement Pour Brest refuse la dénaturation de la Vallée du Restic » 

Les élus du Rassemblement Pour Brest, lors du bureau de Brest Métropole du 23 janvier 2015, ont voté contre le projet de l’équipe socialiste qui va dénaturer la Vallée du Restic.

 

En effet, l’équipe Cuillandre a lancé des procédures d’acquisition de parcelles de terrain dans le secteur Nord-Lambézellec (Restic et Petit Kervao) dans le cadre de son projet de réalisation  d’une voie de liaison entre la RD 205 et la RD 112.

 

Le Rassemblement Pour Brest a, conformément à ses engagements de campagne, voté contre.

En matière d’urbanisme, les élus du Rassemblement Pour Brest ne partagent décidément pas la même logique que les élus socialistes et leurs alliés. L’étalement de la ville est excessif.

L’urbanisation des secteurs au Nord de Lambézellec n’est  pas cohérente avec l’évolution démographique de Brest et engendre du trafic routier supplémentaire que la voie traversant le Restic ne résorbera pas. L’option choisie n’est pas la bonne pour assurer l’écoulement du trafic au nord de l’agglomération conséquence d’une urbanisation mal ordonnée.

 

Pourtant, les réserves faites par l’autorité environnementale concernant la destruction de zones humides, tout comme la commission d’enquête du PLU facteur 4, largement ignorées par l’équipe Cuillandre, invitaient à rechercher d’autres solutions.

19 COMMENTS

  1. Le béton est la poule aux œufs d’or de la ploutocratie républicaine, il engraisse le monde politique française, gave les institutions financières et ce, au détriment du cadre de vie et des jeunes ménages qui suent eau et sang pour acquérir un toit et régler les traites.
    Quant à Maligorn, cet archétype du politique véreux est l’exact reflet d’une Branchue prête à promettre la lune pour faire avancer ses petites affaires et ne prospère et ne surfe que sur la naïveté de ceux qui croient à l’innocuité du suffrage universel à la mode républicaine.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.