Brest : Installation de plaques de sensibilisation aux pollutions des eaux de la rade

Brest, samedi 20 juillet 2019, Dans le cadre de sa politique de prévention contre les pollutions liées à l’eau, Brest métropole a engagé
des actions de communication auprès du public.

Une de ces actions de sensibilisation se concrétise actuellement sur le périmètre du port par l’installation d’une première série de 20 plaques posées à proximité de bouches d’égout situées près du parc à Chaînes et du quai de la douane.

 

 

Le message est simple : il invite à ne rien jeter dans les avaloirs.
Un enjeu : réduire la pollution des eaux de la rade
Les bouches d’égout sont des ouvertures qui collectent les eaux de ruissellement des rues et tout ce qu’elles rencontrent sur leur passage. Les eaux pénètrent alors dans un labyrinthe de canalisations qui termine sa course en mer. Un aller simple vers la nature !

Le détritus abandonné au sol ou dans l’avaloir ne disparait pas.
Pire ! il pollue : un mégot contamine jusqu’à 500 litres d’eau et nos océans sont le réceptacle de nombreux déchets plastiques.
Un mégot met de 1 à 5 ans pour disparaitre, là où un morceau de polystyrène peut mettre jusqu’à 1000 ans pour
un décomposition totale !

A ce titre la rade de Brest n’est pas épargnée.
De nombreuses poubelles sont à la disposition des usagers pour faire que ces « déchets » redeviennent une ressource.
Un petit pas pour l’homme au bénéfice de la préservation de notre environnement.

Une 1 ère étape expérimentale sur le port
D’autres communes ont également fait le choix d’apposer des messages similaires sur l’espace public. Brest métropole a pris le parti d’installer un visuel particulièrement visible au lieu d’opter pour un support plus intégré dans le paysage urbain.

Suite à cette expérimentation sectorisée sur le port, un déploiement sur l’ensemble de la métropole sera étudié à la rentrée (localisation des sites à prioriser, type de marquage au sol à affiner).

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.