Connect with us

Top News

Boycott rejette la candidature de l’Université de Sudbury pour devenir une université française autonome

Published

on

Boycott rejette la candidature de l’Université de Sudbury pour devenir une université française autonome

Publié le 30 juin 2023 à 16 h 46 HE

L’Université de Sudbury dit qu’elle veut redevenir une université française tout en offrant des programmes d’études autochtones par le biais d’une institution distincte. (Jaime Mackie/CTV News)


Il n’y a pas assez de demande pour justifier le retournement d’un dossier Université de Sudbury Dans une université indépendante francophone, le boycott a été annoncé vendredi après-midi.

Dans un communiqué de presse, le ministère des Collèges et Universités a déclaré qu’un certain nombre de facteurs ont joué un rôle dans sa décision de refuser la demande de financement.

Le ministère a déclaré que la demande « ne reflète pas les tendances actuelles en matière de demande et d’inscription, en particulier compte tenu de la capacité déjà en place pour les établissements postsecondaires d’offrir des programmes en français dans la région du Grand Sudbury et dans tout l’Ontario ».

« Le ministère a pris en compte un certain nombre de facteurs pour arriver à cette décision et c’est un facteur que nous n’avons pas pris à la légère. »

L’U de S a demandé à devenir une institution autonome en mars 2021, peu de temps après que l’Université Laurentienne a déposé une demande de protection contre l’insolvabilité.

Dans le cadre de ce processus, la Laurentienne a rompu ses liens avec ses universités fédérales – U of S, Thorneloe et Huntington.

Bien que cela ait permis d’économiser environ 7 millions de dollars par an, les universités fédérales n’étaient plus viables. La colère était évidente lors d’une audience du tribunal visant à arrêter le plan qui a eu lieu en avril 2021.

READ  Chaîne de télévision, diffusion en direct, heure du coup d'envoi, nouvelles de l'équipe pour le match HUGE Women Six Nations

L’avocat de l’U de S, Ronald Casa, a déclaré que le seul but de l’annulation de l’accord était de les « étrangler » et d’éliminer un concurrent des étudiants.

« C’est mieux pour nous de mettre les Laurentides en faillite si la seule chose qui les empêche de faire faillite » est d’annuler l’entente avec les universités fédérales, a déclaré Casa.

Le tribunal a finalement rejeté l’appel. L’U of S espère alors s’appuyer sur sa candidature pour devenir une institution autonome, avec un financement séparé

La province a déclaré que les facteurs à l’origine de la décision de refuser cette demande comprennent les conclusions de l’examen réglementaire de l’Université de Sudbury, un examen des données sur le marché du travail local et une forte demande pour les programmes de sciences, de technologie et de commerce.

« Le ministère s’est engagé à donner la priorité aux étudiants », a déclaré le gouvernorat.

« Nous continuerons de travailler avec tous nos établissements d’enseignement francophones pour aider à offrir une éducation postsecondaire de haute qualité aux communautés nordiques et francophones.

READ  Ministre français du Commerce : Le ministre français du Commerce préside une visite au Nigeria

The U of S applied to become a standalone institution in March 2021, not long after Laurentian University filed for insolvency protection.

As part of that process, Laurentian cut ties with its federated universities – U of S, Thorneloe and Huntington.

While that saved LU about $7 million a year, the federated universities were no longer viable. The anger was obvious in a court hearing aimed at stopping the plan held in April 2021.

U of S lawyer Ronald Caza said the sole purpose of cancelling the agreement was to "choke them out," and eliminate a competitor for students.

"We are better off having Laurentian go bankrupt if the only thing preventing them from going bankrupt" is cancelling the agreement with the federated universities, Caza said.

The court ultimately rejected the appeal. U of S’s hopes then relied on its application to become a standalone institution, with separate financing

The province said factors behind the decision to reject that application include the results of an organization review of the University of Sudbury, a review of local labour market data and strong demand for science, technology and trades programs.

“The ministry is committed to putting students first," the province said.

“We will continue to work with all of our Francophone education institutes to help deliver high quality postsecondary education for northern and francophone communities.” 

-->

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Des centaines de milliers de personnes manifestent en France contre l’extrême droite avant les élections anticipées Nouvelles sur les élections

Published

on

Des centaines de milliers de personnes manifestent en France contre l’extrême droite avant les élections anticipées  Nouvelles sur les élections

Des foules se rassemblent quotidiennement en France pour protester depuis que le président Macron a convoqué des élections législatives en début de semaine suite à la montée du Rassemblement national d’extrême droite.

Des groupes antiracistes ont rejoint les syndicats français et une nouvelle coalition de gauche pour protester dans toute la France contre la montée de l’extrême droite nationaliste, alors que la campagne frénétique se poursuit à l’approche des élections législatives anticipées.

Le ministère français de l’Intérieur a déclaré qu’environ 21 000 policiers et gendarmes avaient été déployés lors des marches de samedi et que les autorités attendaient entre 300 000 et 500 000 manifestants à travers le pays.

A Paris, ceux qui craignaient que les élections aboutissent au premier gouvernement d’extrême droite en France depuis la Seconde Guerre mondiale se sont rassemblés place de la République avant de défiler.

Les foules se rassemblent quotidiennement en France depuis que le parti anti-immigration du Rassemblement national a enregistré des victoires historiques lors des élections au Parlement européen de dimanche dernier. Cela a incité Macron à dissoudre l’Assemblée nationale et à convoquer des élections législatives anticipées à deux tours les 30 juin et 7 juillet.

Une foule nombreuse est sortie samedi malgré le temps pluvieux et venteux, brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « Liberté pour tous, égalité pour tous, fraternité avec tous » – une référence à la devise nationale de la France – ainsi que « Brisons les frontières, des documents pour tous ». , non au projet de loi sur l’immigration.

S’exprimant depuis la place de la République, la dirigeante du syndicat d’extrême gauche CGT, Sophie Binet, a déclaré aux journalistes : « Nous manifestons parce que nous sommes très inquiets ». [RN’s leader] « Jordan Bardella pourrait devenir le prochain Premier ministre… Nous voulons éviter cette catastrophe. »

READ  Chaîne de télévision, diffusion en direct, heure du coup d'envoi, nouvelles de l'équipe pour le match HUGE Women Six Nations
Des manifestants brandissent des banderoles lors d’un rassemblement anti-extrême droite à Nantes [Romain Perrocheau/AFP]

« Idéologie basée sur la peur »

Parmi les manifestants à Paris, certains scandaient également « Palestine libre, vive la Palestine » et portaient des keffiehs palestiniens.

Parmi eux se trouvait Nour Sikar, une lycéenne de 16 ans d’origine française et algérienne qui porte un hijab.

Elle a déclaré : « Pour moi, l’extrême droite représente un danger car elle soutient une idéologie basée sur la peur de l’autre, alors que nous sommes tous citoyens français malgré nos différences. »

Sekar a ajouté qu’elle voterait pour l’Alliance de gauche parce que c’est « le seul parti politique [entity] S’attaque au racisme et à l’islamophobie.

Pendant ce temps, à Nice, sur la Côte d’Azur, des manifestants ont défilé sur l’avenue Jean Médecins, la principale rue commerçante de la ville, scandant contre le parti du Rassemblement national et son chef Bardella, 28 ans, ainsi que contre le président Emmanuel Macron.

Les organisateurs de la manifestation ont déclaré que 3 000 personnes y avaient participé, tandis que la police a estimé ce nombre à 2 500.

Nice est traditionnellement un fief des conservateurs, mais il a fortement évolué au cours de la dernière décennie en faveur du parti du Rassemblement national dirigé par Marine Le Pen et de son rival d’extrême droite, Eric Zemmour.

Nasira Ghneif, sociologue à l’Université Paris 8, a qualifié la montée de l’extrême droite de « situation très dangereuse » et a déclaré que de nombreux jeunes qui ont participé aux rassemblements de samedi ont dénoncé des « fascistes ».

« هذا خطر أكبر من أي وقت مضى. وهذه هي المرة الأولى التي يرتفع فيها اليمين المتطرف إلى 30 بالمئة من الأصوات في الانتخابات الأوروبية. وقال جنيف لقناة الجزيرة: « سبب نزول الشباب والكثير من الناس إلى الشوارع اليوم هو القول إنهم لا يريدون أن يحدث هذا en France ».

READ  Ministre français du Commerce : Le ministre français du Commerce préside une visite au Nigeria
Des manifestants défilent à Nantes samedi [Romain Perrocheau/AFP]

Un pari énorme pour Macron

Dans un reportage de Paris, Natasha Butler d’Al Jazeera a noté que l’appel aux élections du président français avait surpris tout le monde, y compris ses ministres.

Macron a déclaré qu’il avait appelé à ces élections parce qu’il entendait la voix du peuple et des électeurs. Il a déclaré qu’il avait observé les élections européennes et constaté que les gens n’étaient pas satisfaits de sa politique au sein de ce gouvernement. C’est pourquoi il dit qu’il a rendu le choix au peuple.»

Elle a dit que cette décision était un gros pari. « Les gens sont là pour dire qu’ils craignent l’extrême droite qui détruirait les valeurs françaises de droits, de liberté et d’égalité. »

Pour empêcher le Parti du Rassemblement national de remporter les prochaines élections, les partis de gauche ont finalement convenu vendredi de mettre de côté leurs divergences sur les guerres à Gaza et en Ukraine et de former une coalition. Ils ont exhorté les citoyens français à vaincre l’extrême droite.

Les sondages d’opinion français indiquent que le Parti du Rassemblement national devrait progresser au premier tour des élections législatives. Le parti est arrivé en tête des élections européennes la semaine dernière, obtenant plus de 30 % des voix en France, soit près du double du nombre de voix obtenues par le parti Ennahda de Macron.

Le mandat de Macron reste en vigueur pour trois ans supplémentaires et il conservera le contrôle des affaires étrangères et de la défense quelle que soit l’issue. Mais sa présidence sera affaiblie en cas de victoire du Rassemblement national, ce qui pourrait permettre à Bardella de devenir le prochain Premier ministre, avec autorité sur les affaires intérieures et économiques.

READ  Un dirigeant mondial de premier plan s'apprête à renvoyer le président français Macron le jour de son anniversaire

Les électeurs français se rendent aux urnes d’abord le 30 juin, puis de nouveau le 7 juillet.

Autocollant YouTube

Continue Reading

Top News

Élections européennes : des manifestants français tiennent tête à l’extrême droite

Published

on

Élections européennes : des manifestants français tiennent tête à l’extrême droite

PARIS (AP) — Des groupes antiracistes se joindront aux syndicats français et à une nouvelle coalition de gauche pour protester samedi à Paris et dans toute la France contre la montée de l’extrême droite nationaliste. Les campagnes de propagande trépidantes se poursuivent à l’approche des élections législatives anticipées.

A Paris, ceux qui craignent que les élections forment le premier gouvernement d’extrême droite français depuis la Seconde Guerre mondiale se rassembleront sur la place de la République avant de défiler dans l’est de Paris.

Depuis, les foules se rassemblent quotidiennement Marine Le Pen Le Rassemblement national anti-immigration a réalisé des gains historiques lors des élections Élections du Parlement européen dimancheElle a écrasé les modérés pro-entreprises du président Emmanuel Macron et l’a incité à dissoudre l’Assemblée nationale.

De nouvelles élections à la Chambre des représentants au Parlement devraient se dérouler en deux tours, les 30 juin et 7 juillet. Macron reste président jusqu’en 2027 et est responsable de la politique étrangère et de la défense, mais sa présidence sera affaiblie si le parti du Rassemblement national gagne et prend le pouvoir. Gouvernement et politique intérieure.

Les syndicats français ont déclaré vendredi dans un communiqué : « Nous avons besoin d’une renaissance démocratique et sociale, sinon l’extrême droite prendra le pouvoir. » « Notre république et notre démocratie sont en danger. »

Ils ont noté qu’en Europe et dans le monde, les dirigeants d’extrême droite ont adopté des lois qui nuisent aux femmes, à la communauté LGBTQ+ et aux personnes de couleur.

Pour empêcher le Rassemblement national de remporter les prochaines élections, les partis de gauche ont finalement accepté vendredi de mettre de côté leurs divergences. Guerres à Gaza L’Ukraine et Former une coalition. Ils ont exhorté les citoyens français à vaincre l’extrême droite.

Les sondages d’opinion français indiquent que le parti du Rassemblement national – dont le fondateur a été condamné à plusieurs reprises pour racisme et antisémitisme – devrait se qualifier pour le premier tour des élections législatives. Le parti est arrivé en tête des élections européennes, obtenant plus de 30 % des suffrages exprimés en France, soit près du double du nombre de voix obtenues par le parti Ennahda de Macron.

Le mandat de Macron reste en vigueur pour trois ans supplémentaires et il conservera le contrôle des affaires étrangères et de la défense quel que soit le résultat des élections législatives françaises.

Mais sa présidence sera affaiblie en cas de victoire du Rassemblement national, ce qui pourrait permettre au chef du parti, Jordan Bardella, 28 ans, de devenir le prochain Premier ministre, avec autorité sur les affaires intérieures et économiques.

Continue Reading

Top News

Françoise Hardy, la pop star capricieuse française, est décédée à l’âge de 80 ans

Published

on

Françoise Hardy, la pop star capricieuse française, est décédée à l’âge de 80 ans

Plus tard, alors que la maladie l’a emporté – on lui a diagnostiqué un cancer en 2004 – elle s’est retirée vers l’astrologie et les sombres écrits autobiographiques. « Le pessimisme que je m’attribue, ou que d’autres m’attribuent, n’est peut-être que du réalisme », a-t-elle déclaré. Cité Comme il l’avait dit en 1997, après un concert avec le chanteur Julien Clerc.

Françoise Madeleine Hardy est née le 17 janvier 1944, dans le Paris occupé par les Allemands, dans une clinique située en haut de la rue des Martyrs, dans le 9e arrondissement, en plein raid aérien. Sa mère, Madeleine Hardy, était comptable et son père, Etienne Dillard, largement absent durant son enfance, était déjà un industriel marié. La division de classe entre sa mère et son père a façonné sa vie, comme elle l’a expliqué dans des interviews.

Elle a fréquenté l’école paroissiale catholique du quartier et a ensuite suivi des cours à l’Institut d’études politiques et à l’Université de la Sorbonne.

Mais c’est le cadeau de la guitare de son père, après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires à 16 ans, qui, selon elle, a été crucial. Elle s’entraînait pendant des heures dans la cuisine du petit appartement de sa mère. À 17 ans, elle décroche son premier contrat d’enregistrement.

je l’ai fait plus tard Il dit Sa longue relation avec M. Dutronc, qu’elle a rencontré en 1967 et qu’elle a finalement épousé en 1981, a inspiré les « souffrances, frustrations, déceptions et profondes remises en question » qui imprègnent ses chansons. Ils se séparent en 1988.

READ  Un dirigeant mondial de premier plan s'apprête à renvoyer le président français Macron le jour de son anniversaire

Alors que sa santé se détériorait dans les années 2000 après avoir reçu un diagnostic de cancer, Mme Hardy est devenue une fervente partisane de l’euthanasie. En 2016, elle est tombée dans le coma, ses médecins pensant qu’elle ne se réveillerait jamais. Elle l’a fait et a enregistré un autre album, « Personne d’Autre », qui s’est avéré être son dernier, en 2018.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023