Le titre mondial de slalom se jouera demain à La Torche

1

La Torche, vendredi 28 octobre 2016,

 

Le waiting game continue à La Torche. Le vent tant attendu n’est pas rentré sur la Pointe de La Torche aujourd’hui, ne permettant toujours pas à la PWA de lancer la compétition de slalom. Si les jeux ne sont pas encore faits et que la brise peut toujours se lever demain matin, Matteo Iachino se rapproche de plus en plus de son 1er titre mondial.

© Carter / pwaworldtour.com

Le soleil est revenu illuminer la Pointe de La Torche cet après-midi, pour le plus grand bonheur des spectateurs qui sont venus nombreux profiter du beau temps et des animations proposées sur les deux villages de La Torche Windsurf 2016, mais également d’un SUP XXL Contest sur l’eau .

Matteo Iachino se rapproche du sacre

Côté compétition, le stress est monté d’un cran à un jour de la fin de la saison de slalom. Numéro 1 mondial au ranking provisoire de la discipline avant La Torche Windsurf, finale de la Coupe du Monde de Slalom cette année, Matteo Iachino attend le dénouement avec impatience, de manière plus ou moins sereine. « Ca dépend des moments. Ce matin j’étais un peu stressé, mais là, ça va. Ca dépend de la manière dont j’aborde les choses. Il ne reste plus qu’un jour de compétition. On verra ce qui se passe. Je vais tout faire pour gagner si la compétition est lancée demain. Si on ne valide pas la compétition ici, je suis Champion du Monde, donc ça me va, commente le rider italien, qui avait perdu le titre mondial l’an dernier sur la dernière épreuve à Nouméa. « Si l’épreuve est lancée demain, j’ai beaucoup plus de chances de gagner que l’an dernier sur la dernière étape à Nouméa. Je suis mieux préparé, aussi bien mentalement que physiquement. Je suis prêt à courir dans tous les cas, et si ça n’est pas le cas, je serai aussi très content », confie-t-il. « J’aurais adoré naviguer dans du vent fort, mais ça n’arrivera pas. Au mieux ce sera du vent léger, mais peu importe, j’ai montré cette année que je pouvais être très compétitif aussi dans du petit air. Je n’ai pas peur ».

De son côté, Pierre Mortefon, seul autre slalomeur à être toujours en lice dans la course au titre, aborde l’attente avec philosophie. « Ce n’est pas toujours évident à gérer, mais nous avons l’habitude, et cela fait partie du job ! Après, La Torche n’est pas le pire endroit pour attendre, nous avons eu de très bonnes conditions de surf, et le site est vraiment agréable avec toutes les animations et le public très intéressé par le sport. Donc non, l’attente ne rajoute pas plus de pression, il faudra juste savoir être prêt si l’on va sur l’eau », commente Pierre Mortefon, dont les journées sont bien remplies malgré l’absence de compétition. « J’ai eu des journées bien remplies avec pas mal de sollicitations de la part des médias, de l’organisation, de mes partenaires et du public. C’est du sport, mais c’est vraiment cool, surtout avec le public français », ajoute le numéro 2 mondial.

Reste à espérer que la compétition puisse être lancée demain après une nuit qui s’annonce sereine ou stressante en fonction des coureurs, et que des manches puissent être validées. Quoiqu’il arrive, le Champion du Monde de Slalom sera sacré demain.

SAMEDI 29 OCTOBRE
DERNIÈRE JOURNÉE POUR LE TITRE MONDIAL

10h00 > 18h30 COMPÉTITION SLALOM
10h00 > 18h30 Village enfant (poney, jeux gonflables, trampolines…)
Simulateur de surf – Marche & gym aquatique
Village d’exposition (Bien-être, Invitation au voyage et Glisse)
Séance de dédicaces
15h30 Concert Duo Le Deunff + Guiff (percussions)
18h00 > 23h00 Concert La Tchoutchouka
23h00 Fermeture du village Mer

 unnamed-3

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here