Communauté Autonome Basque : Le Gipuzkoa refuse d’appliquer l’austérité Castillane

Alors que la crise de la dette touche de plein fouet l’Espagne, le gouvernement de Rajoy impose coupes budgétaires sur coupes budgétaires, défavorisant les plus petits. Mais certaines mesures ne seront pas appliquées en Gipuzkoa, les Juntes Générales* si refusant.

 

Martin Garitano, Député général du Gipuzkoa

Dirigé par Bildu*, coalition de la gauche abertzale (indépendantiste) depuis le mois de mai 2011, le Gipuzkoa* vient de refuser par l’intermédiaire de l’adjoint aux politiques sociales Ander Rodriguez, l’application des mesures de réduction dans les allocations à la dépendance. Imposées par le gouvernement de Rajoy, ces mesures visent a réduire les dépenses publiques pour combler le déficit de l’Espagne. Mais le statut d’autonomie de la Communauté Basque permet a ses administrations de ne pas transcrire toutes les décisions du gouvernement Castillan dans la CAB. C’est ainsi que les 25900 Gipuzkoar concernés ne verront pas l’austérité s’appliquer dans le versement de leurs allocations. Ces coupes prévoyaient la baisse de 15% du montant pour les allocataires, ou bien encore l’arrêt du versement des allocations quand la personne utilise les centres de jour ou l’aide a domicile. Le gouvernement socialiste Basque a également indiqué qu’il n’appliquerait pas totalement l’austérité Castillane, tandis que le gouvernement de droite Navarrais le ferait.

Juntes Génerales : Organe de délibération du Gipuzkoa, qui a compétence en matière fiscale (impôts directs et indirects), en matière de grandes infrastructures et de la politique sociale. Le budget 2011 s’élevait a 839,9 millions d’euros.

 

Bildu : Coalition composée d’Eusko Alkartasuna, Alternatibia et de personnes non encartées du fait de l’interdiction au moment de ces élections du parti Sortu

Gipuzkoa : L’une des 7 provinces de l’Euskal Herria, avec comme capitale Donosti/San Sebastian

Publicités

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.