Connect with us

Economy

Equinor pulls out of Ireland’s offshore energy project

Published

on

A Norwegian energy company that was planning to develop offshore wind power generation capacity off the coast of Ireland in partnership with ESB has confirmed that it has discontinued its participation in the project.

Equinor has been working with ESB since 2019 to identify and build a range of offshore projects around the east, south and west coasts.

This included plans for a floating wind farm with a generating capacity of up to 1.5 GW at Moneypoint off the coast of Claire and Kerry countries.

However, both Equinor and ESB have confirmed reports in The Irish Examiner that after reviewing its strategy to develop profitable growth in renewables, Equinor has decided to discontinue its early-stage offshore wind activities in Ireland.

The Social Security Board (ESB) said it was disappointed with the decision, but it in no way diminishes ESB’s ambition to offer a large-scale offshore wind portfolio in our home market.

“Equinor has reported that they are very impressed with the professionalism and capabilities of ESB and that they wish every success for ESB as they continue to develop a range of offshore wind projects in Irish waters,” ESB said.

A spokesperson for Equinor, formerly Statoil, told RTÉ News that there were several reasons for its decision not to proceed with its Irish plans and that such a decision was not unusual.

He said the company is constantly studying its portfolio to see how it can improve as it is constantly in and out of regions in Europe and elsewhere.

He said that based on the entirety of his analysis, he has determined that other geographies are more interesting or promising than Ireland.

READ  L'espace routier dans nos villes devrait être réservé aux vélos et aux transports publics - pas aux voitures privées - The Irish Times

The speaker acknowledged that the regulatory process was part of the overall decision.

Legislation to modernize and reform the offshore wind generation capacity development system is currently before Oireachtas and is expected to be enacted before the end of the year.

The Environmental Management Board (ESB) said it remains fully committed to developing and delivering a wide range of offshore wind projects in Irish waters following the decision.

« Important preparatory work, including forward license applications, have been completed, and ESB believes these projects will contribute significantly to the government’s target program of 5 gigawatts of offshore wind by 2030, » she said.

Wind Energy Ireland regretted Equinor’s decision, but said it underscores what the industry has been warning for some time about the slow pace of planning and regulatory reform.

“We are confident that we will be able to deliver large-scale offshore wind energy and connect projects before the end of the decade,” said Noel Conniff, CEO of Wind Energy Ireland.

« But this decision simply confirms what we have been saying for some time. We are not reforming Ireland’s planning and regulatory framework fast enough to develop the offshore wind we will need to meet the targets in the Climate Action Plan. »

« This leads to a lack of confidence in the industry and the international supply chain that the government must address, » he added.

Offshore wind is of central importance to Ireland’s plans to reduce greenhouse gas emissions targets in the energy sector.

‘Huge’ number of offshore wind developers entering Irish market despite Equinor . hit

READ  Un nouveau plan national de gestion et de prévention des déchets sera lancé aujourd'hui en Irlande

The Climate Action Secretary said that while some offshore wind developers are leaving the market, there is a « huge » number entering the market.

Eamonn Ryan said there are more than 70 developers of various types in the sector.

« We want as many different developers as possible, and there’s a great many coming. Some are pulling out; we’re observing and listening to what they have to say, » the minister stated.

However, Mr Ryan insisted there was a solution to the problems that Equinor had highlighted in the form of the offshore area planning bill.

Speaking this morning on his way to Cabinet, Mr. Ryan said the planning and regulatory regime for offshore wind assistance is coming and will be through Oireachtas before Christmas.

Mr. Ryan said Ireland would see offshore wind build up on a large scale over the next four to five years.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Aer Lingus et le syndicat des pilotes s’affrontent sur les congés de maladie avant l’action revendicative de la semaine prochaine – Irish Times

Published

on

Aer Lingus et le syndicat des pilotes s’affrontent sur les congés de maladie avant l’action revendicative de la semaine prochaine – Irish Times

Une dispute a éclaté entre Aer Lingus et son syndicat de pilotes au sujet des congés de maladie, creusant le fossé entre les deux à l’approche d’une grève des travailleurs prévue la semaine prochaine dans la compagnie aérienne.

Les membres de l’Irish Airlines Pilots Association (Ialpa) d’Aer Lingus vont supprimer tout travail flexible à partir de mercredi matin, entraînant ce que le transporteur considère comme une « perturbation inévitable » pour les vacanciers, qui recherchent une augmentation de salaire de 24 pour cent.

Cela est apparu jeudi lorsque la compagnie aérienne a annoncé qu’elle annulerait jusqu’à un vol sur cinq à partir de mercredi prochain, soit 10 à 20 pour cent au cours des cinq premiers jours de la mesure « afin de protéger autant de services que possible ».

Une note de l’Ialpa adressée jeudi aux membres indiquait que certains pilotes avaient contacté le syndicat « en relation avec une correspondance menaçante » du service des ressources humaines de la compagnie aérienne concernant la maladie. Il est entendu que les lettres indiquaient aux pilotes qu’ils risquaient de voir leur indemnité de maladie retirée s’ils ne se présentaient pas aux évaluations.

Le syndicat « réfute toute affirmation d’Aer Lingus selon laquelle nos pilotes professionnels utilisent la maladie comme moyen de lancer une action revendicative informelle », indique le mémo de Yalpa.

Aer Lingus a déclaré plus tôt cette semaine avoir annulé 56 vols depuis janvier en raison d’une augmentation des maladies parmi les pilotes, les empêchant de travailler en dehors des heures de travail.

Action revendicative chez Aer Lingus : quel impact sur les passagers ?

La compagnie aérienne a confirmé jeudi avoir écrit à Yalpa pour souligner « l’augmentation inhabituelle des maladies des pilotes au cours des dernières semaines » qui, selon elle, avait un impact sur ses opérations.

READ  Durex et Kitkat mettent en garde contre les hausses de prix

Il a ajouté : « Nous avons demandé des éclaircissements à Yalba sur cette question et attendons sa réponse. » L’entreprise n’a pas commenté les lettres écrites aux particuliers.

Un porte-parole de Forsa, le syndicat auquel appartient Ialba, a fermement rejeté cette semaine toute suggestion selon laquelle les pilotes se livraient à un travail informel. Il a déclaré que l’IALBA a interrogé les membres des syndicats industriels pour la deuxième fois la semaine dernière après que l’entreprise s’est enquise de l’utilisation du vote numérique par le syndicat lors du premier sondage.

Ialba maintient qu’Aer Lingus ne dispose pas de suffisamment de pilotes pour respecter les horaires prévus et impute les annulations à cette pénurie.

Cependant, la compagnie réfute cette affirmation, affirmant qu’elle a augmenté le nombre de pilotes de près de 3 pour cent au cours des 12 derniers mois, pour atteindre 766, mais qu’elle a augmenté ses vols d’un peu plus de 1 pour cent.

Elle confirme donc disposer d’équipages suffisants pour piloter ses avions « avec une flexibilité normale ».

Le conflit sur les congés de maladie approfondit le conflit entre les deux parties, dont les positions, selon les observateurs, se sont déjà durcies avec l’approche de la grève.

Ialpa dit qu’elle cherche à obtenir une augmentation de salaire pour compenser l’augmentation du coût de la vie. L’entreprise a qualifié l’augmentation demandée d’« exorbitante et intenable ».

Aer Lingus a augmenté ses bénéfices de 400 pour cent l’an dernier, à 225 millions d’euros, mais la compagnie aérienne affirme avoir les marges bénéficiaires les plus faibles de son organisation mère, l’International Airlines Group, a déclaré le capitaine Mark Tighe, président du syndicat des pilotes.

READ  Combien de projets d'entreprise sont trop nombreux?

Les deux parties soulignent qu’elles sont prêtes à reprendre les négociations, mais des sources estiment qu’il n’y a plus assez de temps pour éviter les actions revendicatives de la semaine prochaine et les annulations prévues.

Continue Reading

Economy

Aer Lingus s’excuse car l’annulation d’un vol vers Cork a laissé 150 passagers bloqués à Palma

Published

on

Aer Lingus s’excuse car l’annulation d’un vol vers Cork a laissé 150 passagers bloqués à Palma

Aer Lingus a présenté ses excuses auprès de plus de 100 vacanciers bloqués pendant la nuit à Palma après l’annulation de leur vol de retour.

Environ 150 passagers qui devaient se rendre à l’aéroport de Cork tôt ce matin se sont retrouvés bloqués à Palma de Majorque après qu’Aer Lingus a annulé leur vol pour des « raisons techniques ».

Des passagers en colère ont appelé ce matin les stations de radio locales, décrivant les scènes de chaos à l’aéroport de l’île espagnole et critiquant la compagnie aérienne pour son manque d’information et de communication.

Un appelant, Damian, a déclaré à The Opinion Line sur 96FM à Cork que les passagers bloqués n’étaient pas en mesure d’accéder à l’hébergement à l’hôtel et devaient passer la nuit à l’aéroport sans nourriture ni eau adéquates.

Il a déclaré que le vol devait quitter Palma à 23 heures, mais qu’il était 3 heures du matin avant de recevoir un e-mail de confirmation de la compagnie aérienne indiquant que le vol avait été annulé.

Il a déclaré que les passagers avaient été informés que la compagnie aérienne ne pouvait pas leur trouver un hébergement à l’hôtel et leur avait conseillé de trouver leur propre logement, affirmant qu’ils seraient indemnisés. Il a déclaré que les gens étaient très en colère contre la manière dont la situation avait été gérée.

« Il y a des personnes avec de jeunes enfants et des personnes âgées qui ont besoin de soins et personne ne peut nous donner d’informations à l’aéroport », a-t-il déclaré. « Nous ne voulions pas quitter l’aéroport et parcourir les rues de Palma à cette heure du matin.

READ  « Nous sommes là pour faire des affaires, pas pour juger une culture » – The Irish Times

Comment laisser les gens sans informations ? C’est une honte. Honte à Aer Lingus.

Dans un communiqué publié à midi, Aer Lingus, qui fait face à une grève la semaine prochaine, a déclaré que l’annulation de son vol Cork-Palma hier soir était inévitable. Elle a confirmé qu’un vol alternatif avait été organisé pour jeudi soir.

Un porte-parole de la compagnie a déclaré : « En raison des conditions météorologiques à leur arrivée à Palma hier (mercredi), deux avions ont dû être inspectés et ont été inévitablement arrêtés à l’aéroport. »

« Cela a obligé les passagers à passer la nuit à Palma.

« Les passagers se sont vu proposer un hébergement à l’hôtel et/ou un remboursement de l’hébergement à l’hôtel pendant qu’ils attendaient leur vol de retour qui a été reporté à plus tard dans la journée.

« Cela a par la suite entraîné une interruption de notre service de Cork à Amsterdam ce matin en raison de l’indisponibilité des avions.

« Tous les clients de Cork ont ​​reçu une nouvelle réservation pour des vols à une heure ou une date ultérieure et/ou se sont vu proposer un remboursement. Aer Lingus s’excuse pour cette perturbation. »

Certains passagers n’ont pas d’argent disponible pour payer leurs hôtels ou leurs vols de retour, tandis que d’autres tentent désormais frénétiquement d’obtenir des sièges sur des vols avec d’autres compagnies aériennes, certaines personnes réservant des vols vers Barcelone, puis vers Dublin. Mais ce sera peut-être demain avant que certains puissent quitter l’île.

L’annulation du vol Palma-Cork a eu un impact majeur sur le programme d’Aer Lingus au départ de l’aéroport de Cork aujourd’hui, le vol vers Amsterdam et le vol retour étant annulés.

READ  Winning Lotto ticket sold out at North Dublin Store

L’aéroport de Cork a confirmé dans un communiqué que le vol Aer Lingus EI861 de Palma de Majorque à destination de Cork, qui devait arriver jeudi à 1h05, avait été annulé pour des « raisons techniques ».

« En conséquence, les vols Aer Lingus EI840 Cork vers Amsterdam Schiphol et EI841 Amsterdam Schiphol vers Cork, tous deux prévus ce matin, ont été annulés pour des raisons opérationnelles. »

Continue Reading

Economy

Aer Lingus pourrait demander l’aide de compagnies aériennes concurrentes lors d’une action revendicative pilote – The Irish Times

Published

on

Aer Lingus pourrait demander l’aide de compagnies aériennes concurrentes lors d’une action revendicative pilote – The Irish Times

Aer Lingus a confirmé mercredi qu’elle pourrait demander à des compagnies aériennes concurrentes de transporter des passagers dont les vols ont été annulés à la suite d’une action revendicative prévue par les pilotes.

Les membres du syndicat, l’Irish Airline Pilots Association (Ialpa), d’Aer Lingus prévoient des mesures de gouvernance strictes à partir du 26 juin, dans le but d’avoir un impact sur les vols et les vacanciers.

Aer Lingus a prédit mercredi que des perturbations seraient inévitables et s’est engagée à communiquer dès que possible tout « changement, retard ou annulation » aux clients concernés.

Par ailleurs, le Taoiseach et le Tánaiste ont appelé les deux parties à entamer des pourparlers et à parvenir à une solution.

Aer Lingus a déclaré : « En cas d’annulation, nous chercherons à réhéberger les clients le plus rapidement possible et travaillerons avec d’autres compagnies aériennes et avec des compagnies aériennes partenaires, et chercherons à affréter des avions à cet effet. »

Aer Lingus fait partie du groupe International Airlines (IAG), aux côtés de British Airways, des transporteurs espagnols Iberia et Vueling, qui assurent tous des vols entre Dublin et diverses destinations dans leur pays d’origine.

Aer Lingus envisage toutes les options, y compris faire appel à des transporteurs extérieurs à IAG pour l’aider à transporter des passagers en cas d’annulation de vols, ont indiqué les sources. « Ils ont des relations avec de nombreuses compagnies aériennes », a souligné l’un d’eux.

READ  L'espace routier dans nos villes devrait être réservé aux vélos et aux transports publics - pas aux voitures privées - The Irish Times

Michael O’Leary, directeur général de Ryanair, a suggéré plus tôt cette semaine que sa compagnie pourrait ajouter des vols supplémentaires si les pilotes d’Aer Lingus décidaient de faire grève, mais a averti qu’une telle action revendicative nécessitait un préavis très court.

British Airways opère des vols entre les aéroports de Dublin, Londres et Heathrow. Iberia dessert Madrid, Malaga et Barcelone, destinations prisées des vacanciers irlandais, tandis que Vueling dessert également la capitale espagnole.

La compagnie aérienne régionale indépendante Aer Lingus a confirmé que la décision n’affecterait pas ses vols, dont la plupart s’effectuent entre l’Irlande et la Grande-Bretagne.

Aer Lingus, ainsi que ses clients, ont déclaré qu’ils contacteraient les agents de voyages. Il a conseillé aux passagers ayant réservé des vols auprès de tiers de contacter ces compagnies.

« La nature de cette action revendicative aura un impact significatif sur nos horaires de vols », a prévenu la compagnie aérienne, affirmant qu’elle ferait de son mieux pour minimiser cela.

Aer Lingus a confirmé mercredi que l’augmentation des maladies et de la disponibilité des pilotes l’avait incité à annuler 56 vols depuis le début de l’année.

Ialpa affirme que la compagnie manque de pilotes, ce que réfute Aer Lingus.

À partir de mercredi prochain, les membres de l’Ialpa dans la République travailleront uniquement selon les horaires publiés, sans heures supplémentaires ni tâches en dehors des heures de travail.

Cela impliquera de ne pas répondre aux appels des managers en dehors des heures de travail, de ne pas accepter les modifications apportées aux listes et de ne pas honorer les demandes de travail en dehors des heures de travail. Cela limite la capacité d’Aer Lingus à gérer les retards et autres problèmes qui surviennent régulièrement, en particulier à cette période de l’année.

READ  Durex et Kitkat mettent en garde contre les hausses de prix

YALPA demande une augmentation de salaire de 23,88 pour cent pour compenser l’inflation des pilotes et aligner les salaires sur ceux des compagnies aériennes, dont British Airways.

Aer Lingus a qualifié cela d’extravagant et a prévenu que cela « ne se produira tout simplement pas ».

Le capitaine Mark Tighe, président de Yalpa, a averti cette semaine que la direction devait changer son approche concernant les revendications salariales du syndicat si elle voulait éviter d’aggraver le conflit.

Le Taoiseach Simon Harris a exhorté les parties des deux côtés au conflit à « retourner dans la salle et à résoudre ce problème », affirmant qu’une grève provoquerait des « perturbations » pour les vacanciers.

S’exprimant mercredi lors de l’ouverture du projet Ulster Canal Link à Clunes, Co Monaghan, M. Harris a déclaré que « sur le plan humain », beaucoup de ceux qui ont travaillé dur toute l’année et mis de l’argent de côté pour s’échapper au cours de l’été seront affectés par la crise. . Travailler pour gouverner le travail.

« Les perturbations et les perturbations que cela causera aux personnes qui ont travaillé dur toute l’année pour arriver aux vacances d’été sont quelque chose qui doit vraiment être corrigé.

« Il faut qu’il y ait un peu de bon sens, un peu de police ici, il y a des mécanismes de relations professionnelles, le Tribunal du travail a rendu une décision à ce sujet et j’aimerais vraiment appeler maintenant les gens à se retirer de cette question. Bord », a-t-il déclaré.

Le Tánaiste Micheál Martin a déclaré qu’il y avait un « besoin urgent » de protéger les vacanciers contre toute perturbation industrielle causée par les pilotes.

READ  « Nous sommes là pour faire des affaires, pas pour juger une culture » – The Irish Times

Il a ajouté : « Il est de la responsabilité de toutes les parties de s’adresser à la Commission des relations du travail pour résoudre cette question. »

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023