août 4, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La France abandonne son projet d’améliorer la guerre climatique contre la constitution

PARIS – Le gouvernement français a annoncé mardi qu’il abandonnerait les plans de lutte contre le changement climatique dans la constitution, abandonnant ainsi ce qui était considéré comme une étape clé dans les obligations environnementales du pays.

Annonçant la décision, le Premier ministre Jean Costex a déclaré qu’il y avait un désaccord persistant entre les chambres basse et haute du Parlement sur la formulation d’un amendement qui ajouterait la protection de l’environnement à la constitution.

“C’est très triste, mais le combat continue”, a-t-il déclaré. Costex a déclaré aux législateurs de l’Assemblée nationale, la chambre basse du parlement.

Ce fut un revers pour le président Emmanuel Macron, qui a conçu le changement constitutionnel comme son épine dorsale symbolique. Politiques environnementales. M. Macron a promis d’organiser un référendum sur la question, espérant donner son feu vert à l’élection présidentielle de l’année prochaine.

Ces derniers mois, le gouvernement Macron a été confronté à des luttes environnementales majeures Cas climatiques marquants. Les critiques disent qu’il érode de plus en plus ses ambitions climatiques.

Le Sénat français a déclaré qu’il bloquerait l’amendement constitutionnel. Bien que Costex l’ait blâmé, les militants du climat et les partis d’opposition verts ont blâmé le gouvernement, affirmant qu’il n’avait jamais agi sur un compromis qui permettrait l’adoption d’un amendement.

L’idée de modifier la constitution est venue de 150 personnes.»Conférence Citoyenne sur le ClimatM. Macron a décidé de diviser les plans d’une législation climatique ambitieuse en 2019.

En décembre, M. Macron, désireux de désamorcer les critiques selon lesquelles il ne suffisait pas de protéger la planète, a annoncé qu’il accepterait l’idée. Il prévoit d’organiser un référendum sur l’amendement constitutionnel proposé, y compris la lutte contre le changement climatique dans la constitution, s’il est approuvé par le parlement.

READ  Crash du Tour de France: les autorités françaises ouvrent une enquête après qu'un visiteur a causé un énorme tas

En vertu de la loi française, les deux chambres du Parlement doivent adopter la version commune de l’amendement constitutionnel proposé. L’amendement peut être adopté par un vote au parlement, à la majorité des cinq tiers ou par scrutin.

M. L’Assemblée nationale, dominée par le centriste de Macron La Repubblica n Marche, a proposé que la France ajoute à la constitution qu’elle “garantit la protection de l’environnement et de la biodiversité, et lutte contre le changement climatique”.

Mais les membres du Sénat – contrôlés par les républicains de droite – se sont opposés au mot “garantie”, affirmant qu’il donnerait la priorité à d’autres politiques constitutionnelles telles que l’agence libre des préoccupations environnementales. Bruno commerçant, leader républicain au Sénat Condamné Il a fait valoir que « le virus de la croissance et du déclin sera introduit dans notre constitution ».

Le Sénat a recommandé une nouvelle version de l’amendement, promettant à la France de « prendre des mesures pour protéger l’environnement », mais l’Assemblée nationale s’en est souvent tenue à sa rédaction. Après un deuxième rejet par le Sénat lundi, M. Costex a annoncé la fin du processus législatif.

Les militants du climat et les politiciens verts ont rejeté l’argument comme un simple coup publicitaire et ont déclaré que le gouvernement n’avait jamais essayé de faire un compromis sur l’amendement.

En 2019, M. “C’est un jeu d’acteur depuis des mois”, a déclaré Matthew Orfelin, un législateur qui a quitté le parti de Macron et a ensuite rejoint les forces vertes et de gauche.

UNE M. Macron Proposition de loi sur le climat A fait l’objet de critiques similaires. Les manifestants, qui ont rejeté cette décision comme une approche très prudente du changement climatique en faveur des intérêts des entreprises plutôt que d’une action ambitieuse, se sont rassemblés dans les rues pendant plusieurs week-ends au printemps.

Les préoccupations environnementales s’éternisent en France ces dernières années Terrasses de café chauffées par des radiateurs extérieurs Champs de bataille climatiques. Il y a des étudiants dans les hautes universités Mobilisés pour exiger des actions environnementales.

Une série de cas historiques ont également accru la pression sur le gouvernement pour qu’il prenne des mesures.

En février, un tribunal La France a jugé qu’elle avait causé des “dommages à l’environnement” En réduisant adéquatement ses émissions de gaz à effet de serre. Jeudi, la Cour suprême du pays a donné au gouvernement un délai de neuf mois pour prendre « toutes les mesures nécessaires » pour atteindre ses objectifs de réduction des émissions ou faire face aux obstacles nécessaires.