Publié le: jeu, juil 12th, 2012

PSA Peugeot Citroën supprime 8 000 emplois dont 1 400 à Rennes.

L’usine PSA à La Janais, Chartres-de-Bretagne.

La décision était attendue, elle est tombée ce matin du siège de PSA Peugeot-Citroën, à Paris. Le groupe français va supprimer 8 000 emplois dans l’Hexagone suite à la dégradation des ventes sur le marché européen. Le site d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, va définitivement fermer en 2014. Rennes-La Janais, premier employeur privé du bassin rennais, va également être touché : 1 400 suppressions d’emplois ont été annoncées.

PSA a précisé que la moitié des salariés d’Aulnay-sous-Bois allait se voir proposer un reclassement dans l’usine voisine de Poissy. L’autre moitié bénéficierait d’un reclassement externe à PSA, toujours selon la direction du groupe. Aulnay-sous-Bois emploie 3 000 personnes et fabrique actuellement la C3.

Pour Rennes, le communiqué de PSA précise « qu’une réorganisation (…) est indispensable avant l’affectation d’un nouveau modèle et des investissements qui y sont liés » sans plus de précision sur ces perspectives futures. La Janais, située au sud de Rennes à Chartres-de-Bretagne, emploie 5 600 personnes (+ 8 000 emplois pour la sous-traitance) et est spécialisée dans le haut de gamme (C5, C5 Tourer, C6, 407 coupé, 508 et 508 break).

PSA Rennes a employé jusqu’à 14 000 personnes dans les années 1980, au temps de l’usine de la Barre-Thomas. Avec 3 000 emplois supprimés depuis 2007, il reste le premier site industriel breton en termes d’effectifs, juste devant les Chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire, lui-même en mauvaise posture (voir notre article du 6 avril dernier). Mis en stand-by pendant la campagne présidentielle française, la désindustrialisation de la Bretagne connait maintenant un coup d’accélérateur. Ce premier juin, le groupe Doux (3 400 salariés) basé à Châteaulin a été mis en redressement judiciaire (voir notre article).

Des réactions politiques diverses

Le quotidien Le Monde, dans un article intitulé « Peut-on encore produire des voitures en France? »(édition du 3 juillet), a remis en cause le discours des constructeurs français PSA et Renault selon lequel il est devenu impossible de produire des petits modèles ailleurs que dans les pays à bas coût salarial. Et de citer comme contre-exemples l’usine Toyota à Onnaing (Hainaut), qui fait la Yaris, et l’usine Daimler à Hambach (Lorraine), qui fait la Smart.

Le Parti Breton, seul parti politique breton à avoir réagi aux suppressions d’emplois, va dans le même sens, fustigeant « l’absence totale de prospective économique de nos élus et l’inefficacité de nos institutions ». Dans un communiqué du 5 juillet, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement Productif (nouvelle appellation du ministre de l’Industrie) a nommé un responsable par région pour lutter contre cette désindustrialisation qui est générale en Hexagone. Daniel Delaveau, le maire PS de Rennes, et Jean-Louis Tourenne, président PS du conseil général d’Ille-et-Vilaine, ont déclaré qu’ils étaient « convaincus que la Janais demeure un atout pour le groupe PSA, mais aussi pour l’ensemble de la filière automobile en Bretagne et en France ».

A propos de l'auteur

Mathieu Guihard

- Journaliste s'intéressant à l'actualité économique bretonne, à la consommation et à la culture.

L'indépendance de la Bretagne : dites Yes Breizh !

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce site et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 – Régie publicitaire 7seizh : 02 90 74 81 28 regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2014 © 7seizh.info.