Ecoles en Occitan : la Libre-Pensée attaque !

Le journal occitan Lejornalet.com en fait sa une de ce matin : la Caladrenta (école immersive en Occitan, l’équivalent de Diwan en Occitanie) de Limoges/Limòtges est attaquée devant le tribunal administratif. En cause : la subvention de 47 000 euros accordée par le conseil régional du Limousin. Et la «Libre-Pensée» est derrière cette fronde.

Le Limousin est une région occitanophone (parlant traditionnellement un dialecte de type «Nord-Occitan») ne comptant qu’une seule calendreta : celle de Limoges. Les milieux occitanistes se font souvent l’écho de cette situation dangereuse pour la survie de la langue dans cette région de l’Occitanie. Or, à l’approche de la rentrée, la «Calandreta Lemosina» subit une nouvelle avanie : 11 personnes soutenues par la Libre-Pensée de Haute-Vienne viennent de déposer une requête au tribunal administratif de Limoges en vue de contester la subvention de 47 000 euros attribuée par la région Limousin.

En toile de fond, la lutte entre les parents de l’école publique de Landouge/Landoja (un village dépendant de Limoges mais séparé par la rivière Aurence) et les parents d’élèves de la Calandreta. En effet, suite à un dégât des eaux, l’année dernière, rendant insalubres leurs locaux, la mairie avait décidé de reloger les enfants de l’école Occitane dans une partie désaffectée de l’école publique du bourg. Tollé de certains parents d’élèves du public qui avait guerroyés durant de nombreux mois contre la Calandreta.

Les «calandrons» (enfants des calandretas) retournés dans des locaux privés, ces mêmes parents d’élèves, excités par la Libre-Pensée, ont décidé, la semaine dernière, d’attaquer la subvention versée par la région à la seule école en langue occitane du Limousin.

Depuis un an, la Libre-Pensée de Haute-Vienne multiplie les communiqués et diffusions de tracts fustigeant la Calandreta, l’enseignement de l’Occitan, etc… entretenant, par la même, un climat détestable dans un village paisible.

Notons que la question de la défense de la laïcité porté en étendard par la Libre-Pensée est ici totalement saugrenue puisque la Calandreta est une école…laïque et gratuite.

En Bretagne, la Libre-Pensée est coutumière de ce genre de campagnes contre les écoles Diwan, l’enseignement du breton et du gallo ou la signalisation routière en breton et en gallo. Cette vision étroite et nationaliste, voulant imposer une exclusivité de la langue française est d’ailleurs partagée par le Front National avec qui la Libre-Pensée à en commun nombres de valeurs.

Voir l’article du Jornalet.com : http://www.jornalet.com/nova/702/la-calandreta-lemosina-atacada-un-cop-de-mai

5 COMMENTS

  1. Et pendant ce temps-là, les libres-penseurs « oublient » de dénoncer leur égérie Françoise Morvan qui publie des articles se basant sur les « recherches » du réseau Voltaire. Il serait sans doute bon de rappeler dans quel marigot négationnistes ces individus pataugent…

  2. Sachez le naturel, il revient au galop….
    Après l’affaire des livrets de famille bilingues à Carhaix, celui des panneaux écrits en occitans à Villeneuve les Magelonne, nous revoici plongés dans l’esprit des lumières de la France universelle… A quand la ré-interdiction du BZh sur les voitures, de l’interdiction de porter des prénoms bretons, le retour au franc…
    Et cela vient d’un état qui ose donner des leçons au monde, mort de rire…

    • Oui le retour au Franc et au vrai nationalisme, pas le pseudo nationalisme niais du Fn, parti de gauchistes…

      Seule la nation peut préserver les peuples et langues de France,
      c’est l’ue qui pousse au régionalisme en utilisant les mouvements régionalistes gauchistes ou identitaires et indépendantistes…
      Le but est de les couper de la France, pousser à parler leurs langues régionales, à ne se replier que sur leurs régions et peuples et les opposer à la nation.
      Car le but de l’ue est de détruire les nations d’Europe pour les fondre dans l’union, ces mouvements sont utilisés pour détruire la France et ne traiter qu’avec l’ue à la fin.. morceler le territoire..

      Mais ces cons ne comprennent pas qu’une fois la France détruire, l’ue ira les envoyer chier avec leurs langues et cultures régionales, l’ue c’est le mondialisme, déracinement total..
      L’ue s’offusque du vote Suisse sur la fin de l’immigration et veux sanctionner, ça prouve que leur but est de faire venir des peuples étrangers partout en Europe, ils n’ont aucune espèce de sympathie pour les peuples et leurs langues, à part pour les utiliser…

      Il faut le savoir et agir en conséquence,
      si j’avais le pouvoir, ce serait le Français en première langue et la langue de la région obligatoire en deuxième.

      Tant qu’au réseau voltaire, respect absolu

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.