Herrira a donné une conférence de presse hier au Parlement Européen

drapeau-basqueInvitée par l’eurodéputé corse François Alfonsi et l’eurodéputée du Sinn Féin Martina Anderson, la délégation de Herrira présente à Bruxelles cette semaine a donné une conférence de presse hier au Parlement Européen. Aux côtés des deux eurodéputés cités précédemment, ont participé à cette conférence de presse les membres de Herrira Beñat Zarrabeitia et Emilie Martin, ainsi que l’avocate Irune Agirre et la membre d’Etxerat Jone Artola, soeur du prisonnier Joseba Artola, incarcéré depuis 28 et à qui a été appliquée la doctrine 197/2006.

François Alfonsi, membre de Friendship, a déclaré devant la presse: « Le Frienship s’inquiète de la situation des prisonniers et des prisonnières politiques basques et avait l’intention de lancer un travail sur ce thème. Suite à la visite de la délégation de Herrira et aux conversations que nous avons eu, nous avons pu nous rendre compte de la gravité de la situation, et comptons organiser ces prochaines semaines une initiative à ce sujet.

De leur côté, Emilie Martin et Beñat Zarrabeitia ont déclaré qu’était venu le moment de donner une opportunité à la paix en Pays Basque. Ils ont exigé un changement de la politique pénitentiaire et des avancées vers la paix, tel que le réclame la majorité de la société basque, et plus concrètement la fin de la dispersion, la libération des prisonnier(e)s malades et la suppression de la doctrine 197/2006. Concernant ce dernier point, ils ont insisté sur la situation de la prisonnière Ines del Río, en rappelant que son cas sera ré-étudié le 20 mars prochain par la Cour du Tribunal Européen des Droits de l’Homme. Ils ont rappelé que la majorité de la société basque, tel qu’elle l’a exprimé clairement lors de la mobilisation historique du 12 janvier, soutient le jugement dicté par le tribunal de Strasbourg au mois de juillet dernier, et le considère comme un point actif de la résolution et la paix.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.