Technologie et lâcher prise : un nouvel oxymore

hom confort sur iphoneAvalanche de nouvelles applications, géniales et indispensables selon les fabricants et les distributeurs, qui nous permettent de garder un œil sur la sécurité de notre maison, nos enfants, nos bébés, notre conjoint, nos animaux de compagnie, notre voiture, etc.

Une publicité montre un couple arrivant au bord d’une superbe plage dans l’intention de se baigner. La femme s’élance vers la mer entrainant son compagnon qui subitement s’immobilise, sort son portable dernier cri de sa poche de pantalon, lance l’application « je contrôle mon intérieur à distance », vérifie vidéo en direct à l’appui que toutes les pièces de sa maison sont en ordre. Autrement dit : qu’il n’est pas en train de se faire cambrioler. Rassuré, il part rejoindre sa compagne.

Si le message de cette publicité semble super à nombre d’entre nous, moi : elle m’horrifie !

Car toutes ces applications de contrôle de tout à distance balayent de nos vies ce mécanisme psychologique, si important, qui est celui du lâcher prise. Celui qui « invite à vivre pleinement chaque moment, sans se raccrocher au passé ou aux réflexes connus, sans se crisper ».

Aujourd’hui, la technologie nous impose une étape intermédiaire avant de lâcher prise en : retardant ce mécanisme crucial et surtout en lui achetant une application de contrôle à distance qui seule nous donnera le feu vert ou non avant de nous permettre de nous détendre complètement.

Complétement ?

Rien n’est moins certain. Puisqu’ayant la possibilité à tous moments de vérifier, de contrôler, les craintes, les peurs, les angoisses ne seront plus neutralisées, écartées mais mises en stand-by.
Rien ne nous empêchera plus de jeter un coup d’œil à l’écran de notre portable au mieux une fois par jour, au pire toutes les heures.

Ou par exemple, avant de se jeter dans la mer avec sa compagne et juste après en être sorti.

La possibilité que nous « offre » la technologie de contrôler, tout, à tout instant, nous amputera à court terme du « lâcher prise ». Nous fera oublier que le risque zéro n’existe pas et qu’il est important de savoir vivre avec.

Ce sera la survivance de nos peurs, de nos angoisses  au détriment d’un état de liberté choisi et pleinement assumé.

Tout simplement, ces applications nous rendront pleutres face à l’inconnu.

Ainsi potentiellement maintenus en état d’incertitude, d’alarme, et en conséquence, un autre secteur commercial pourra lui aussi faire ses choux gras : celui des anxiolytiques !

2 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.