Partager :

" /> Brest-Vallon du Stang Alar : Lettre Ouverte à M.François Cuillandre, Président de Brest Métropole - 7seizh.info
Publié le : ven, Fév 10th, 2017

Brest-Vallon du Stang Alar : Lettre Ouverte à M.François Cuillandre, Président de Brest Métropole

Soutenez 7seizh par Paypal

Brest, le vendredi 3 février, l’association de défense SaveStangAlar est intervenue au  Conseil de Brest Métropole, avec deux autres associations : Cap sur Mestriden et Costour Poumon Vert en Finistère, ainsi qu’avec des riverains du Vallon du Dour Braz.

Nous étions une large vingtaine de citoyens à soutenir notre porte-parole.
Suite à son intervention, le texte en a été distribué aux élus et à la presse, en tant que lettre ouverte.
Après notre prise de parole, les élus de l’opposition sont tour à tour intervenus pour soutenir notre démarche, demandant à Brest Métropole de mieux prendre en compte les demandes des habitants, d’analyser plus finement les projets immobiliers en lisière ou sur les espaces boisés classés, ainsi que les problèmes de circulation induits par ces projets.
C’est l’article 11 du PLU qui autorise l’instructeur du permis d’aller au delà du simple respect formel du PLU par le promoteur privé sur un terrain privé : un projet dont l’ampleur risque de défigurer les lieux ou sites avoisinants, peut être refusé, ou être accordé par l’instructeur du permis sous réserve de prescriptions particulières, prescriptions auxquelles le PLU n’impose pas de limite.
Nous avons demandé pourquoi Brest Métropole n’a pas utilisé cet article pour interdire ou amoindrir le projet Iroise Promotion mais cette question n’a pas obtenu de réponse : aucune des interventions des Vice-Présidents n’a évoqué cet article 11.

Voici le texte de notre lettre ouverte:

3 février 2017
Lettre ouverte à M. le Président de Brest Métropole
Associations SaveStangAlar, Cap sur Mestriden, Costour Poumon Vert en Finistère
à Monsieur le Président de Brest Métropole, Monsieur François Cuillandre.
Monsieur le Président
Lors d’un précédent conseil, M. le Vice Président Fayret nous a répondu à propos d’un projet immobilier démesuré au Vallon du Stang Alar « c’est un projet privé sur une parcelle privée, instruite conformément au code de l’urbanisme et du PLU ». Plusieurs citoyens réunis à l’initiative de deux associations St Marcoises ne se satisfont pas d’une réponse aussi catégorique, car la Métropole avait tout moyen juridique de s’y opposer. Nous constatons la répétition dans le territoire métropolitain de projets immobiliers mettant en cause les espaces boisés classés, la tranquillité et la sécurité des usagers. Aussi avons nous cinq questions à vous poser.
Vallon du Dour Braz
Un permis pour un projet immobilier privé de 3 immeubles, 54 places de parking et une piscine, situé au milieu d’un espace boisé classé, juste à côté du parc naturel du DOUR BRAZ a été accordé. Une association de quartier et 9 riverains s’y sont opposés par 3 recours gracieux rejetés, et 2 recours contentieux sont en cours, menés par des riverains.
Notre question n°1:
Brest Métropole a organisé une réunion entre le promoteur et les riverains après la délivrance du permis, soit pendant les délais de recours. De ce fait Brest Métropole a pris le parti du promoteur contre les citoyens !!
Pourquoi Brest Métropole n’a pas respecté la neutralité qui lui incombe ?
Vallon du Dour Braz
Un projet immobilier privé est prévu au N°1 de la rue Gounod avec désaffectation, puis vente par la mairie de Brest, d’une parcelle du bois du Dour Braz, et autorisation de la circulation de voitures sur la venelle qui traverse ce petit bois fréquenté uniquement par les promeneurs et les randonneurs (GR 34…).
Notre question n°2:
Comment justifiez vous d’avoir désaffecté et vendu une partie de cet espace public boisé classé protégé à un investisseur privé ?
Vallon du Stang Alar
Juste au dessus du Parc public du Stang Alar, Brest Métropole a accordé un permis à Iroise Promotion pour un immeuble de cinq niveaux visibles, 71m. de long, dominant de 24m. le sentier piétonnier du vallon.
Les quatre protections attachées réglementairement à la parcelle publique sous jacente sont menacées :
• La zone humide risque d’être dévastée par les pluies importantes comme celles qui ont récemment inondé Kerinou, car seule la gestion des pluies décennales a été imposée au promoteur. Au delà, tout partirait au ruisseau, d’où érosion des berges, turbidité et pollution de l’eau… Éviter cela est pourtant un des impératifs énoncés dans le PLU.
• il y a risque de dépérissement par pollution des boisements d’intérêt paysager. Ceci contredit un des impératifs énoncés dans le PLU.
• il y a un grand risque d’atteintes aux racines — et donc d’éboulement, des grands arbres accrochés en hauteur sur le talus public qui longe le sentier piétonnier. Ceci contredit un des impératifs énoncés dans le PLU.
• Toutes les constructions voisines du projet sont pavillonnaires avec jardin. L’identité résidentielle de ces quartiers n’est pas préservée. Ceci contredit un des impératifs énoncés dans le PLU.
• Les bâtiments prévus plongeraient directement dans les fenêtres et sur les terrasses des riverains, leur intimité ne serait pas respectée. Ceci contredit un des impératifs énoncés dans le PLU.
• Les conditions de circulation seraient dangereuses puisque le projet induirait un flux de cinquante à cent véhicules/jour, en double sens et dans une voie très étroite, très en pente, sans issue, empruntée pour l’essentiel par les promeneurs du vallon.
Comme au Vallon du Dour Braz, Brest métropole a rejeté les recours gracieux contre ce projet. Aujourd’hui 7 riverains sont en recours contentieux. Une pétition contre ce projet non conforme au PLU a recueilli 2.902 signatures. En effet ces vallons, avec leurs espaces boisés classés, sont les poumons verts de Brest, celui du Stang Alar accueille plus de 350.000 visiteurs par an, et fait la fierté de Brest et de ses citoyens.
Un article du code de l’urbanisme, repris à l’article 11 du PLU, indique : « Le projet peut être refusé ou n’être accepté que sous réserve de l’observation de prescriptions spéciales si les constructions*, par leur situation, … leurs dimensions …, sont de nature à porter atteinte au caractère ou à l’intérêt des lieux avoisinants, aux sites, aux paysages naturels ou urbains. »
Autrement dit la puissance publique avait tout à fait le moyen de s’opposer à ce projet privé sur un terrain privé, même s’il prétendait respecter le PLU.
Notre Question n°3 :
Pourquoi n’avez vous pas fait usage de cet article pour préserver le caractère de ces vallons ?? Cela signifie-t-il que pour Brest Métropole les parcs publics du Stang Alar et du Dour Braz ne méritent pas la protection de la loi au regard des intérêts privés ?
Biodiversité
Par ailleurs des espèces protégées par la Convention de Berne sont observées très fréquemment sur le territoire : écureuils roux, mésanges, roitelets huppés, salamandres… Le grignotage des espaces boisés classés risque de fractionner leurs corridors biologiques.
Notre Question n°4:
Pourquoi Brest Métropole n’a-t-elle diligenté aucune étude d’impact sur la flore et la faune entre le Stang Alar et le Costour, alors que Brest s’enorgueillit à juste titre de son choix récent comme un des trois pôles nationaux de protection de la biodiversité ?
Circulation et Stationnement :
Avec ces projets démesurés, le GR 34 dans le vallon du Dour Braz, la rue Brigadier Le Cann, la rue de Mestriden et le chemin de Pen Helen, tant appréciés des promeneurs, des familles et des sportifs deviendraient des voies dangereuses pour ces usagers.
Les quartiers voisins seraient envahis de voitures en stationnement et circulant en double sens.
Question n°5 : ?
Quels moyens ont été prévus par Brest Métropole pour assurer la sécurité des usagers de ces voies ?
Les présidentes et présidents des associations signataires, au nom des riverains des vallons du Dour Braz et du Stang ALar
M. Vincent LANGLET Mme Claude Rameau M. Hubert Person
SaveStangAlar
Cap sur Mestriden Costour Poumon Vert en Finistère

A propos de l'auteur

Visualiser 2 Comments
Ce que vous en pensez
  1. Le Corre dit :

    Mes grands parents ont vécu rue Jacques Cartier et ont essayé d’acheter le bout de terrain sur lequel était leur maison depuis la guerre.
    Les maires successifs leur ont toujours refusé cet achat car zone Dour bras et maintenant comme par hasard ça serait possible.!!!
    Encore un beau scandale à la clef car il suffit de regarder le projet pour voir que ça ne sera pas pour des gens”moyens” mais pour des”ayant droits”.
    En conclusion ha ça ira, ça ira, ça ira les aristocrates…..et vous savez comment ça à fini!!!!!

  2. fanch dit :

    Comme toujours, des riverains qui veulent préserver leur petit paradis privilégié, brandissent des arguments bidons de protection de la nature.. Très hypocrite!

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.

Gravityscan Badge