Roscoff : Inauguration d’une stèle en hommage à Alexis Gourvennec, grande figure bretonne

0

Roscoff, dimanche 3 décembre 2017,

Ce 2 décembre, la gare maritime de Roscoff accueillait une assemblée nombreuse pour l’inauguration d’une stèle rendant hommage à Alexis Gourvennec, disparu il y a dix ans : un événement présidé et commenté par plusieurs personnalités, qui ont rappelé le rôle majeur joué par cette grande figure léonarde dans l’histoire de la Bretagne d’après-guerre.

© Brittany Ferries

Dix ans après la disparition d’Alexis Gourvennec, la gare maritime de Roscoff s’enrichit d’une stèle matérialisant le nouvel hommage rendu par toute une région à ce véritable visionnaire, acteur majeur du désenclavement et du développement économique de la Bretagne dès la fin des années 1950. Devant une assemblée nombreuse, réunissant notamment maraîchers, agriculteurs et marins du Léon, le président de la CCIMBO Morlaix Jean-Paul Chapalain, le président de Brittany Ferries Jean-Marc Roué, le président du Conseil Régional de Bretagne Loïg Chesnais-Girard et le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian ont évoqué le riche parcours de cet homme d’exception, et rappelé sa contribution essentielle aux profondes mutations dont a bénéficié le territoire breton après la Seconde Guerre mondiale.

Homme de conviction et homme d’action

Né en 1936 à Henvic, dans une modeste famille d’agriculteurs, Alexis Gourvennec choisit très tôt de devenir paysan, et suit un cursus d’études qui le mène jusqu’au CERCA d’Angers. Diplôme à peine en poche, il revient dans son Léon natal et s’engage dans un syndicalisme rénovateur : en 1957, il participe à la création du Comité de l’Artichaut avant d’initier, trois ans plus tard, celle de la SICA* du Pays de Léon. Homme de conviction et  homme d’action, résolu à faire évoluer un système économique jugé inique, il prend la tête du CDJA** du Finistère et organise, avec le soutien massif de ses membres, une série de manifestations qui seront durement réprimées, mais qui déboucheront sur la création d’un marché au cadran améliorant les ventes de la production légumière.

Un artisan du désenclavement de la Bretagne

Fédérateur et visionnaire, il mesure la nécessité vitale d’assurer le désenclavement de la Bretagne et, toujours au sein du mouvement des Jeunes Agriculteurs, il va en définir, réclamer et obtenir les moyens : la création du réseau de 4 voies ceinturant la Région, l’automatisation complète du réseau téléphonique, le renforcement de l’Université de Rennes et la création de celle de Brest, mais aussi la construction à Roscoff d’un port en eau profonde permettant aux paysans du Nord-Finistère d’exporter leurs productions de façon optimale au-delà de la Manche. Et pour assurer la desserte de ce port, dont aucun armement ne veut se charger, il crée Brittany Ferries en 1972, avec le soutien financier d’agriculteurs : une entreprise qu’il dirigera jusqu’à son décès, en 2007, qui est aujourd’hui le premier employeur de marins français, la première compagnie de l’Hexagone sur le trafic passagers et fret, et qui figure au nombre des leaders européens du transport maritime…

Jean-Marc Roué, Président du Conseil de surveillance de Brittany Ferries

« Il y a eu 10 ans, le 19 février 2017, qu’Alexis Gourvennec nous a quittés. C’était un lundi matin, et ce jour-là il avait un rendez-vous à son bureau avec Jean-Yves Le Drian. A l’arrivée du Président Le Drian, j’ai eu la lourde tâche d’annoncer le décès du Président Gourvennec. Ils étaient amis. Un est décédé depuis 10 ans et l’autre est devenu le ministre français de ce début du 21eme siècle. Je suis ravi que Jean-Yves Le Drian ait pu venir à Roscoff rendre un hommage soutenu à ce visionnaire et ami en inaugurant l’Espace portuaire Alexis Gourvennec.
Je pense qu’aujourd’hui, l’ensemble des producteurs de légumes de la Bretagne ont été honorés d’entourer le Président de la Région et le Ministre de l’Europe pour cette inauguration. M. Loïg Chesnais-Girard a pu s’exprimer sur son ambition d’avenir pour notre territoire devant les agriculteurs et les marins présents.
Le Ministre de l’Europe a rappelé son amitié, l’histoire de cette relation et aussi une vision plus large de notre avenir et de ce qu’attendent la France et l’Europe de notre territoire.

* Société d’Intérêt Collectif Agricole

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here