Carhaix : Succès au rendez-vous pour la 5e édition du West Web Festival

0

Carhaix, lundi 23 juillet 2018, La 5e édition du West Web Festival a de nouveau rencontré un franc succès : sous le beau soleil breton et dans l’ambiance exceptionnelle des Vieilles Charrues, il s’est d’ailleurs tenu une fois de plus à guichets fermés, toutes les places ayant trouvé preneur plus d’un mois avant le jour J.
Soit une fréquentation de 500 festivaliers par jour. Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, puisqu’en tant que festival numérique et digital, le WWF est bien entendu visible en ligne.
Ainsi, via le livestream sur différents sites internet, ce ne sont pas moins de 27 000 internautes qui ont également pu prendre part au festival, selon Sebastien Le Corfec, fondateur de l’événement.

 

© Glenn Vigouroux

Les nouvelles « Digital rooms » ont fait le plein !

Les espaces inaugurés cette saison et baptisés Digital rooms, réservés à des petits groupes sur inscription préalable, ont très bien fonctionné. Elles ont permis aux speakers d’échanger avec les festivaliers autrement que dans le cadre des conférences devant 250 personnes.
Des discussions en petit comité, des masterclass délivrées par des experts à des groupes de 20 personnes, ou encore des rencontres par secteur d’activité… Voilà ce qui a été rendu possible dans les Digital rooms.

On y a vu notamment Florence Trouche, numéro 2 de Facebook France, à l’issue de sa conférence, répondre pendant 1 h 30 à toutes les questions d’un petit groupe de festivaliers. « Le milieu des TPE-PME est fondamental pour nous, plus d’un million d’entreprises ont une page sur Facebook aujourd’hui en France. On est là pour les accompagner dans leur transformation digitale et leur compréhension de nos outils, explique Florence Trouche. La Bretagne est particulièrement dynamique dans la notion de développement et de création d’entreprise. Nous, Facebook, par essence, on reste une startup, dans la culture de l’entreprise, donc on est très proche de ce type d’entreprise. »

Des comités plus réduits, un temps moins limité, un agencement agréable et confortable, une vue imprenable sur le site des Vieilles Charrues : toutes les conditions étaient réunies pour accentuer la convivialité au sein des Digital rooms. « Le dispositif a été particulièrement apprécié et sera reconduit l’année prochaine, indique Sébastien Le Corfec. On essaiera d’augmenter la jauge en poussant les murs ! »

CaptainVet vainqueur de la Coupe de France de la French Tech

La « Startup Battle » des éditions précédentes a cédé sa place cette année à la première Coupe de France de la French Tech. Une compétition qui a couronné la startup CaptainVet au terme d’un tournoi très serré. Huit startups retenues dans la course se sont affrontées au cours des 2 jours du festival. Sous forme de battle sur un ring, les concurrents ont pitché leur concept en 30 secondes, puis répondu à des problématiques à travers des rounds de 45 secondes.
Les startups participantes ont été départagées par un jury de choix, composé de têtes d’affiche du West Web Festival : Facebook, Google, Qwant, Linkedin, puis Amazon et Leetchi en finale.
Le public pouvait aussi participer en votant via l’outil Klaxoon. Le niveau était élevé et les arbitres ont eu du mal à les départager !

La surprise a été une finale 100 % bretonne vendredi, alors que les candidats venaient de toute la France ! Les Brestois de CaptainVet l’ont finalement remporté face aux Rennais de Steeple, un réseau social d’entreprises. La société CaptainVet représente l’équivalent de Doctolib pour les vétérinaires : une plateforme offrant la possibilité de prendre rendez-vous en ligne facilement. Le grand vainqueur remporte donc un voyage au paradis de la startup et du digital : la Silicon Valley, en Californie. Un programme sur mesure en immersion lui sera proposé, avec notamment des visites d’entreprises. CaptainVet aura également l’occasion de déjeuner avec le Secrétaire d’État en charge du numérique, Mounir Majhoubi.

À l’année prochaine !

Les organisateurs sont ravis de cette 5e édition qui a répondu à leurs attentes, avec une fréquentation en hausse. « Le succès a été au rendez-vous pour les nouveautés mises en place, c’est une réelle satisfaction et les retours sont toujours positifs », souligne Sébastien Le Corfec : « Speakers et festivaliers ressentent l’ADN très particulier de l’événement, on nous répète souvent que c’est du jamais vu en France. » Charles Cabillic, co-fondateur du West Web Festival, se réjouit également du succès de l’événement et revendique son utilité : « C’est un bon moyen de mettre la Bretagne sur le premier plan du numérique ou elle n’était pas forcément identifiée. La Bretagne est une terre propice pour développer des start-ups. Il y a énormément de talents, des mètres carrés accessibles, des écoles de qualité, la Bretagne est une terre numérique idéale et il faut le montrer à l’écosystème européen et parisien pour créer des success-stories intéressantes. »

Leurs impressions :

Ronan Le Moal, directeur général du Crédit Mutuel Arkéa
« Pour nous, être partenaire du WWF c’est très important parce que le digital est un axe stratégique pour Arkéa depuis de nombreuses années. Et notamment le digital en région : on pense que le digital permet de s’affranchir de toutes les frontières. Donc être partenaire du WWF, c’est aussi une revendication que le digital peut être partout. »

Christian Guillemot, Ubisoft
« On est cousins avec West Web Valley ! Sensibles à la création de startup, nous avons créé à Malestroit une nurserie numérique qui a la même vocation : mettre en avant les sociétés du numérique et donc permettre à des porteurs de projets d’avoir un lieu éclairé, chauffé et avec la fibre pour se développer. Les Américains sont dans l’idée d’attirer des talents, notre idée est plutôt de fixer les talents existants sur tout le territoire et faire que le territoire se développe plutôt que de les voir partir à l’étranger. »

Fabienne ARATA, Linkedin
« Notre mission et ambition est d’offrir à chaque professionnel dans le monde une opportunité économique, et en France surtout aux startups, en les accompagnant sur leur visibilité digitale et leurs enjeux de recrutement, qui est l’enjeu principal en phase de démarrage d’une startup. L’économie du numérique en Bretagne est particulièrement dynamique et on le voit bien sur LinkedIn. »

Loïg Chesnais-Girard, Président du conseil régional de Bretagne
« Je suis ici au WWF car c’est le moment où des acteurs de Bretagne, de France, d’Europe viennent échanger sur cette transformation de l’économie et du monde numérique qui impacte nos entreprises mais crée aussi de nombreuses opportunités pour des entreprises qui se développent en Bretagne et dans le monde. C’est une fierté car c’est une ouverture des collectivités vers le monde économique. Participer à cette agilité et cette transformation extraordinaire pour saisir les opportunités, en susciter certaines ; et quand il le faut, transformer des modèles ou accompagner des arrêts : c’est notre valeur ajoutée, voilà pourquoi nous sommes connectés au WWF. »

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.