Grande America, surveillance aéromaritime, douanes : la CGT des Marins force de propositions

0

Brest, jeudi 21 mars 2019, Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest souhaite apporter ses « ces » réflexions sur plusieurs sujets maritimes : les manques de moyens aux douanes Françaises et notamment pour la Brigade de Surveillance Aéromaritime (BSAM), mais aussi sur le naufrage très médiatique du « GRANDE AMERICA » et l’appel d’offres des remorqueurs de haute mer une nouvelle fois repoussée !
La brigade de surveillance aéromaritime (BSAM)  manque de moyens opérationnels. Les déclarations publiques de certains agents des Douanes sont stupéfiantes malgré toutes les déclarations (affirmations) des « responsables » qui sont en charge de ce secteur. La situation et le manque de moyens sont bien ceux dénoncés depuis  2011et 2013 pour la CGT des Marins du Grand Ouest, un gouffre entre les discours et la réalité ! Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest soutient les personnels de la brigade de surveillance aéro-maritime de Lann-Bihoué

Par ce communiqué, le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest 1er Syndicat maritime du littoral Français demande que tous les navires de l’armateur Italien du « GRANDE AMERICA » soient arrêtés dans leur prochain port d’escale, que ces « ses » navires soient inspectés avec un sérieux et un zèle tout particulier ainsi que la composition des chargements et produits transportés ! Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, rappelle que pour éviter ces pollutions que tous les navires doivent être contrôlés avec sérieux partout dans le monde, ainsi que le statut des Marins embarqués. Les Inspecteurs des Centres de Sécurité des Navires doivent être plus libres dans leurs décisions, l’Agence Européenne de Sécurité Marmite, ne doit se mêler des contrôles des navires plus que nécessaire. L’Organisation Maritime Internationale doit durcir les règles. Tous les navires doivent être équipés de Sécurité Passive Embarquées.

Le remplacement des remorqueurs de sauvetage les Abeilles FLANDRE et LANGUEDOC repoussé, que devons-nous penser de ces remises en causes permanentes de ces appels d’offres ?
Le Syndicat des Marins du Grand Ouest demande les raisons de ces reports à répétition. La France peut-elle garantir une sécurité maritime optimale avec des remorqueurs de plus de 40 ans, en Mer Méditerranée, mais aussi  dans le Pas de Calais, non seulement deux remorqueurs doivent-être rapidement construits, pour une mise en service rapide, rappelons que des porte-conteneurs peuvent transporter en une seule fois plus de 20000 conteneurs, le risque est réel !  Une opportunité et une réalité, pour demander plus de remorqueurs  plus puissants et plus nombreux sur le littoral Français.

Il aura fallu 10 ans de militantisme et d’engagement du Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest pour obtenir la construction des Abeilles BOURBON et LIBERTE,cette fois l’Etat Français ne pas attendre, ces deux remorqueurs doivent être remplacés rapidement !!

 

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest

Jean-Paul HELLEQUIN secrétaire adjoint et porte parole

https://marins29.wordpress.com

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.