Remorquage maritime : Mor Glaz déplore le silence de la Ministre de la Mer

Vendredi 11 septembre 2020, Dans quelques jours, nous connaîtrons ou devinerons peut-être le nom de la Société Maritime qui construira, « pardon pour ce lapsus » qui pourrait transformer de vieux navires pour secourir des Marins, des navires en difficultés certains de ces navires d’une valeur de 350/450 Millions de dollars pouvant transporter plus d’un Milliard de biens en un seul voyage ! Les Armateurs, Assureurs et autres … devraient être tous aussi inquiets que les Associations MOR GLAZ et du Remorquage !

Les Associations précitées, défendent depuis bien longtemps des moyens nautiques performants, suffisants et efficaces pour une protection optimale du littoral Français. Sont Membres de l’Association MOR GLAZ certains Elus qui ont mis en place ces moyens en 1978 à la disposition des Préfets Maritimes suite au naufrage du pétrolier « AMOCO CADIZ ». Les utilisateurs des moyens, sont plutôt silencieux sur un sujet qui les concerne ! L’Association MOR GLAZ déplore également le silence de la Ministre de la Mer, Ministère dont nous avions salué le retour après toutes ces décennies d’absence, espérons que, nous ne serons pas déçus par notre enthousiasme du mois de juillet 2020 !

Les missions de protection du littoral, et de secours en Mer ne sont pas des missions qui peuvent être prises à la légère. Voir les communiqués de presse des 28 mai, 25 juillet, 3 aout 2020. Ces missions ne peuvent être assurées que par des « REMORQUEURS équivalents ou supérieurs aux Abeilles BOURBON et LIBERTE », tout ce qui est envisagé depuis quelques mois ne serait que du bricolage ! Les navires doivent-être armés par des Marins confirmés, il n’y a aucun créneau de réservé pour la formation ou l’apprentissage ! Comme nous l’avons toujours défendu la Société qui sera retenue devra être adossée à un Groupe financièrement solide, capable d’investir avec de vraies ambitions Maritimes mettant l’humain au centre des activités Maritimes et autres !!!
C’est bien pour toutes ces raisons, que quant à nous, le choix de la Société Maritime est sans équivoque. Les responsables des marchés publics en retenant la candidature de certaines Sociétés maritimes pour ces missions, ne servira qu’à faire baisser les coûts et à remettre en cause des missions si essentielles que celles du sauvetage en Mer, face à un transport Maritime de plus en plus volumineux, dangereux par la diversité des produits transportés. L’actualité des dernières semaines devraient faire réfléchir les « preneurs de décisions ».
L’Etat Français, doit rester sur les décisions prises lors des rencontres successives avec les Cabinets des Premiers Ministres, de Messieurs Manuel VALLS, Edouard PHILIPPE, du Conseiller Mer du Président de l’Assemblée Nationale, du Secrétaire Général de la Mer, et du Ministre des transports de construire des « REMORQUEURS » de haute Mer.

Les Associations MOR GLAZ et du Remorquage, nous demandons à la Société Maritime qui avait opté pour la construction de Remorqueurs de garder ce cap, de demander un temps supplémentaire afin de discuter directement avec les Hauts Fonctionnaires de Bercy, ce délais serait utile pour les 40 prochaines années.
Il faut tout remettre à plat, depuis 2011, les moyens de sauvetages manquent dans le Golfe de Gascogne et en Corse, les associations MOR GLAZ et du Remorquage l’ont souvent évoqués, des promesses avaient été faites et puis !!! Il faut aussi évoquer les vrais taux d’affrètements pour ces navires, taux d’affrètements ridicules lorsque l’on connait le nombre de vies humaines et de catastrophes évitées !

Pour les Associations Jean-Paul HELLEQUIN
WWW.MORGLAZ.ORG

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.