La Malaisie va retourner des centaines de tonnes de déchets plastiques dans leurs pays d’origine, parmi lesquels la France

Vendredi 31 mai 2019, La Malaisie a annoncé le  mardi 28 mai 2019 qu’elle allait retourner des centaines de tonnes de déchets plastiques dans leurs pays d’origine, parmi lesquels la France. Quel courage Madame la Ministre félicitations !

L’association MOR GLAZ dénonce depuis des années (retour du CLEMENCEAU et autres navires expédiés pour être déconstruits dans des pays du sud) ces expéditions sauvages ou pas de nos déchets  vers des pays que nous considérions comme des pays dans lesquels ces « nos » déchets devaient être « traités » par des personnes exploitées, en marge de toute règle sanitaire et sociale ! Et bien ces pays ne veulent plus être nos déchèteries « poubelles » et tant mieux.

Bien entendu il y a les déchets plastiques, mais pas seulement.

Que contiennent réellement tous ces conteneurs qui se trouvent au fond des Océans, perdus par « hasard » dans des tempêtes hivernales au large de la Bretagne et ailleurs dans le monde ?

Que contiennent réellement les conteneurs qui explosent sur les navires porte-conteneurs ?

Depuis des années l’association MOR GLAZ  dénonce ces exportations, malgré toutes les Conventions Internationales, le trafic « organisé » très lucratif et immoral perdure. Les pays industrialisés  ne cessent  d’envoyer ses vieux navires et autres déchets ailleurs, pour permettre nous dit-on ou essayer de nous convaincre  que ce serait une démarche positive  qui apporterait du travail et des revenus aux  populations de ces pays. Il est certain, que  nos pays exportent sans aucun doute les déchets d’une surconsommation et de gaspillage dans des pays qui ne veulent plus les recevoir et c’est très bien ainsi.

Madame la Ministre Malaisienne  de l’Ecologie est courageuse, nous la félicitons pour cette détermination de  vouloir retourner des centaines de tonnes de déchets plastiques et autres  à l’envoyeur. L’association MOR GLAZ espère, que Madame la Ministre  sera sourde aux propositions qui pourraient lui être faites. Madame Yeo Bee Yin, gardez cette détermination, faites noter par vos service portuaires et douaniers le nombre de conteneurs qui seront embarqués sur les navires, la qualité des Armateurs, les pavillons des navires, le sérieux des chargeurs et des assureurs, et la destination précise des navires. Il serait dommage que les navires qui seraient sensés nous  ramener nos déchets sombrent ou subissent un incendie,  une manière de déverser un peu plus de déchets dans les Océans déjà  suffisamment agressés, et considérés comme une grande poubelle!

Quatorze pays seraient  concernés par ces retours, parmi lesquels les États-Unis, le Japon, la France, le Canada, l’Australie ou encore la Grande-Bretagne. Par ailleurs, le ministère Malaisien a indiqué que 450 tonnes de déchets plastiques contaminés présents dans dix conteneurs provenant d’Australie, du Bangladesh, du Canada, de Chine, du Japon, d’Arabie saoudite et des Etats-Unis seraient renvoyées.

Il est évident qu’un produit ne doit pas être mis sur le marché avant de posséder la technologie pour le recycler dans le respect de l’Homme et de l’Environnement !

Pour l’association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

WWW.MORGLAZ.ORG

C/C : Ambassade de Malaisie

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.