février 4, 2023

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Le rugby de Leinster s’excuse après la diffusion de « Up the Ra » sur RDS – News 24

Leinster Rugby a publié une déclaration dimanche soir après que la chanson Wolf Tones Celtic Symphony ait été jouée par inadvertance sur le système de sonorisation après la victoire de United Rugby League Champions sur Connacht au RDS de Dublin.

« Une chanson a été jouée sur l’AP à la RDS Arena ce soir qui n’aurait pas dû être jouée », indique le communiqué. « Leinster Rugby a pris des mesures pour s’assurer que cela ne se reproduise plus et s’excuse sincèrement pour son utilisation et pour toute infraction causée. »

Une ligne de la chanson « Ooh ah up the ‘RA, say ooh ah up the’ RA » a suscité la controverse en octobre, lorsqu’un clip vidéo de joueuses de l’équipe de football féminine irlandaise a chanté la chanson dans leur vestiaire après une victoire contre l’Ecosse . Un barrage pour se qualifier pour la Coupe du monde de l’année prochaine en Australie.

Les joueurs et l’entraîneur Vera Pauw et la Football Association se sont excusés pour tout acte répréhensible de l’équipe irlandaise. L’organe de surveillance, d’éthique et de discipline de l’UEFA a alors lancé sa propre enquête et la FAI a été condamnée à une amende de 20 000 € pour « violation de la règle fondamentale du comportement décent ».

La chanson était l’une des nombreuses jouées à la fin du match et les joueurs de Leinster ont pris un tour d’honneur, après leur victoire 41-12 sur Connacht. La ligne incriminée n’a été jouée qu’une seule fois avant que la musique ne s’éteigne.

La chanson, écrite par le membre du groupe Brian Warfield en 1986, avait pour but de reconnecter l’Irlande au Celtic lorsqu’il s’est rendu compte que les jeunes Irlandais du début des années 1980 ignoraient le lien avec le club de Glasgow.

READ  La Premier League soulève des "problèmes d'intégrité" concernant l'interdiction des billets de Chelsea