octobre 6, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Une enquête d’opinion montre que la confiance des Français dans la science a changé depuis le Covid

émis en : Modifié:

Une nouvelle enquête montre que la confiance du public dans la science s’est développée en France, notamment à la lumière de la crise du Covid. Malgré l’engouement pour les sujets scientifiques dans les médias, plus d’un Français sur 1 considère une théorie scientifique comme « une seule forme d’hypothèse » tandis que 4 sur 10 disent que les scientifiques ne sont pas assez indépendants.

Le Gece pour Universcience a réalisé l’enquête « Baromètre de l’Esprit Critique »*, publiée mardi, en partenariat avec l’agence de presse publique franceinfo et La Croix Un journal.

C’était la première édition d’un événement que j’organisais Universl’établissement public qui regroupe la Cité des sciences et de l’industrie à Paris et le Palais de Coverit à Paris.

Les questions ont été posées autour de trois thèmes principaux; La relation du public avec la science, la capacité de penser scientifiquement et la méthodologie du programme.

88% voient la science comme un moyen de développer de nouvelles technologies utiles à la société, 87% disent que la science a permis une meilleure compréhension du monde et 85% disent qu’elle est nécessaire pour améliorer les conditions de vie.

Selon l’enquête, les Français sont des consommateurs avides de sujets scientifiques : 81% déclarent regarder des documentaires scientifiques, 67% utilisent Internet pour des contenus scientifiques et 64% regardent des vidéos YouTube.

Alors que la crise du Covid est toujours présente dans l’esprit de l’opinion publique, la relation entre les citoyens français et la science a connu une certaine tension ces deux dernières années, les experts étant considérés comme ayant un avantage sur les médias ou la politique lorsqu’il s’agit de ce. les faits.

READ  La France s'en prend au business du livre d'Amazon - Politico

Faire confiance aux médecins

Et au sein de la communauté scientifique, les médecins ont recueilli le plus de soutien, à 51 %, tandis que 38 % ont déclaré ne faire confiance qu’à « certains » des médecins.

Ils sont suivis par 44 % pour la plupart des chercheurs (40 % pour les chercheurs « sélectionnés »). Les autres résultats incluent :

  • Seuls 51% des répondants français ont déclaré qu’ils considéraient toujours la science comme la seule source d’information fiable.
  • Pour 43%, la communauté scientifique est suffisamment indépendante, tandis que 40% disent que ce n’est pas le cas.
  • 53% ont déclaré que la science n’était qu' »une façon parmi d’autres » d’expliquer différents phénomènes.

En termes de couverture médiatique de l’actualité en général, 68% ont déclaré que la télévision était la principale source d’information, 73% ont déclaré utiliser Internet, 50% ont obtenu des informations de leurs amis et de leur famille, 46% ont écouté la radio et 40% ont utilisé les journaux. et les réseaux sociaux.

Cependant, en ce qui concerne les sujets scientifiques, la télévision et la radio arrivent en tête avec 44 %, suivies du journalisme 40 %, puis des sites Web scientifiques (27 %) et des livres scientifiques (25 %).

Les journalistes ordinaires n’ont obtenu que 14 % en ce qui concerne la confiance dans la couverture de sujets scientifiques, légèrement devant les politiciens à 8 %.

En termes d’attitude, 86% de ces sondages se disent « ouverts aux nouvelles idées » tandis que 81% déclarent qu’ils « prendraient un maximum d’avis sur chaque sujet ».

Enfin, 51% des Français déclarent préférer discuter de théories avec des personnes qui ont une opinion différente d’eux-mêmes (contre 39% qui disent ne pas le faire) et 73% déclarent aimer débattre ou discuter de sujets scientifiques et sociaux en général.

READ  Open de France : Dan Evans a été éliminé au deuxième tour ; Daniil Medvedev avance de | l'actualité du tennis

*sondage d’opinion Elle s’est déroulée du 17 au 28 février avec la participation de 3 218 personnes représentant une frange de la population adulte française.