Connect with us

Top News

La France en avance sur ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre – EURACTIV.fr

Published

on

La France en avance sur ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre – EURACTIV.fr

Un centre français sur la pollution de l’air a récemment publié sa dernière estimation des émissions de gaz à effet de serre en France, s’est réjoui le ministère de la Transition énergétique : -9,6 % entre 2017 et 2021.

Lire l’article original en français par ici.

La Centre Technique Professionnel d’Etudes de la Dépollution de l’Air (Le Centre Technique Interdisciplinaire d’Etudes de la Pollution de l’Air, CITEPA) estime que la France a rejeté environ 418 millions de tonnes de gaz à effet de serre en équivalent dioxyde de carbone (MtCO2e) dans l’atmosphère en 2021 sans recours à l’Enlèvement-Changement d’Affectation des Terres et Foresterie (LULUCF) systèmes , un système qui économise les émissions négatives en absorbant les gaz à effet de serre) – une diminution de 3,9% par rapport à 2019.

Cependant, c’est bien plus qu’en 2020 (393 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone), lorsque des émissions plus faibles ont été observées en raison de la pandémie de COVID-19 et des arrêts fréquents.

En 2021, la reprise économique a accéléré le retour aux émissions en ligne avec la réduction progressive des objectifs d’émissions de dioxyde de carbone fixés par le gouvernement français dans sa Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC).

Avec 418 millions de tonnes équivalent dioxyde de carbone en 2021, la France est toujours en avance de 1,2 % sur les objectifs qu’elle s’est fixés dans la SNBC (423 millions de tonnes équivalent dioxyde de carbone).

Malgré la hausse entre 2020 et 2021, les mesures gouvernementales « payent », la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a écrit sur twitter.

Une baisse de 28% entre 1990 et 2020

La réduction totale des émissions de gaz à effet de serre (GES) a été de 28 % entre 1990 (544 millions de tonnes équivalent dioxyde de carbone) et 2020, avec une baisse significative de 14,2 % entre 2015 et 2020.

READ  Un adolescent britannique a été retrouvé errant dans la campagne française après avoir disparu pendant 6 ans

C’est le dioxyde de carbone (CO2) qui marque la tendance, représentant jusqu’à 75 % de toutes les émissions, avec une diminution de 27 % entre 1990 et 2020. Parallèlement, sur la même période, les émissions de méthane (CH4) ont diminué de plus de 21 %. %.

Cependant, les hydrofluorocarbures (HFC), des gaz fluorés (gaz fluorés) utilisés comme fluides caloporteurs dans les systèmes de climatisation et de chauffage, ont augmenté de 167 % au cours de la même période.

Selon le cinquième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat publié en 2014, ces gaz fluorés ont un potentiel de réchauffement global (PRG) de 12 400 fois supérieur au dioxyde de carbone. Cela signifie que pour la même quantité de rejet, certains HFC émettent 12 400 fois plus de gaz à effet de serre que le dioxyde de carbone, qui a un potentiel de réchauffement global de 1.

Entre 2015 et 2020, les émissions de HFC ont diminué de 32,4 %.

Selon le rapport du GIEC, l’hexafluorure de soufre (SF6), également un gaz fluoré, a un potentiel de réchauffement global de 23 500, mais contrairement aux HFC, son utilisation a diminué de 84 % entre 1990 et 2020.

Le secteur des transports est le plus gros pollueur

Le secteur des transports était le premier pollueur de France en 2021, responsable de plus de 29 % de l’ensemble des émissions. L’agriculture arrive en deuxième position avec 19 %.

L’industrie de l’énergie représente 10 % des émissions, dont la moitié provient de la production d’énergie et 15 % du raffinage du pétrole. Cette part relativement faible s’explique en partie par le fait que le mix électrique français produit moins d’émissions de gaz à effet de serre du fait de l’utilisation de sources d’énergie bas carbone comme le nucléaire.

READ  La France oblige le gouvernement à se faire vacciner pour les travailleurs de l'alimentation, des voyages et de la santé

Cependant, Karima Delle, députée des Verts, a déclaré que ce n’était pas le moment de vanter la stratégie française car « le scénario le plus dramatique est le choix de ce gouvernement ». sur TwitterElle a ajouté que « la France est le deuxième émetteur de dioxyde de carbone en Europe » et travaille à réduire ses émissions « trois fois moins vite que la moyenne européenne ».

Il y a eu une baisse de 31 % des émissions de l’UE entre 1990 et 2020, selon Agence européenne pour l’environnement Mieux que l’objectif initial, une baisse de 20 %.

L’Allemagne est-elle un meilleur exemple que la France ?

L’Allemagne, premier émetteur de l’Union européenne, a vu ses émissions chuter de 38,7 % entre 1990 et 2021, selon Agence allemande de l’environnement (Umweltbundesamt).

Cependant, l’Allemagne est en retard, avec des émissions de 762 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone en 2021, soit 1,8 fois plus que la France. En effet, l’Allemagne a un mix énergétique plus intensif en carbone et une population plus importante d’environ 84 millions de personnes.

De plus, même à ce rythme, l’Allemagne ne pourra pas atteindre son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 65% d’ici 2030, lui permettant d’être neutre en carbone d’ici 2045. Actuellement, Cour des comptes fédérale allemande Diminution estimée à 49 %.

Le nouveau gouvernement Schulz a donc décidé d’accélérer le déploiement des énergies renouvelables pour atteindre ces objectifs, avec une part de 80 % d’énergies renouvelables dans la consommation totale d’électricité d’ici 2030, contre 65 % auparavant.

Mais pour l’instant, les préoccupations allemandes sont ailleurs. Le pays relance actuellement l’usage du charbon pour compenser la demande de gaz, dont les stocks sont indispensables pour l’hiver à venir.

Suivez-vous la piste SNBC ?

Au contraire, la France est en bonne voie pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés dans sa SNBC, une feuille de route qui trace les tendances structurelles vers une économie bas carbone.

READ  Pourquoi retrouve-t-on des voitures sur le flanc devant les foyers français

La feuille de route a été adoptée pour la première fois en 2015, en 2018-2019, à un accueil critique des écologistes qui prétendent qu’elle abaisse la barre.

La SNBC-2 permet désormais une nouvelle réduction progressive des émissions de gaz à effet de serre, avec un objectif de neutralité carbone en 2050.

Cela signifie que « nous sommes davantage sur la bonne voie », a déclaré à EURACTIV Zile Victor, responsable de la transition énergétique du Climate Action Network (CAN).

Selon elle, lorsque les systèmes UTCATF sont pris en compte, l’objectif SNBC n’est plus suivi.

En tenant compte du LUCLUF, l’objectif d’émissions de la France pour 2023 est de 383 MtCO2e. Cependant, pour 2022 – en tenant compte de l’utilisation des terres, du changement d’affectation des terres et de la foresterie – les émissions actuelles de la France sont encore loin, à 404 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone. Le taux de réduction des émissions de gaz à effet de serre est donc insuffisant, a déclaré Victor.

Victor a souligné que la version 3 de la SNBC, qui sera ratifiée l’année prochaine, devrait « montrer une accélération plus forte » des objectifs de la France, dans un « contexte où nous devons l’augmenter par rapport aux objectifs européens ».

[Edited by Frédéric Simon/Alice Taylor/Nathalie Weatherald]

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Essais Olympiques Français 2024 : Finales Jour 5

Published

on

Essais Olympiques Français 2024 : Finales Jour 5

Championnats de France Elite 2024

Je vous souhaite du succès, mes amis. Ceci est le dernier agenda des Championnats de France Elite. Les matins sont rapides et ce matin ne devrait pas être différent.

Les séances du soir commencent par le 800 libre féminin Anastasia Kirpichnikova Elle cherchera à compléter son balayage des 400-800-1500 gratuits. Elle a déjà obtenu son billet pour les Jeux olympiques au 400 m et au 1 500 m, donc à moins que quelque chose de grave ne se produise, le 800 m devrait être une routine.

Après la course la plus longue de la journée, nous passons à la journée la plus courte et à l’une des courses les plus attendues de toute la compétition, le 50 libre hommes. Florent Manaudou Il avait fière allure, et après avoir établi un record personnel au 100 libre, il a réussi ce matin son 50 libre le plus rapide depuis 2016, où il a réussi un temps de 21,52 secondes. Il n’était pas seul à nager vite Maxime Grosset Il a enregistré le deuxième meilleur temps de sa carrière en terminant deuxième avec un temps de 21,66 secondes. Tous deux sont déjà soumis à l’OQT, il s’agit donc simplement de savoir à quelle vitesse ils peuvent progresser.

L’épreuve non olympique 50 voit à nouveau un détenteur du record national Annalee Begree prendre en charge Marie Ambre Moloh Pour obtenir le titre. 200 mouches femmes Lara Grange de Villeil Il a hâte de faire partie d’une autre équipe olympique après avoir nagé en piscine et en eau libre,

Il y aura un nom surprise dans la voie du milieu ce soir au 200 m masculin, comme Antoine Herlem Elle a enregistré le temps le plus élevé de 1:58,33. Il est situé directement en face de lui Johann Ndoye Broward Et moen tomacIl sera intéressant de voir s’il peut participer à un triathlon ce soir, car des nageurs plus expérimentés chercheront à le dépasser. Ndoye-Brouard et Tomac seront probablement nommés dans l’équipe du 100 m.

READ  Une équipe de réparation française est en route pour l'aéroport de Cork pour réparer des avions après un atterrissage d'urgence

800 libre femmes – finales

  • Record du monde : 8:04,79 – Katie Ledecky, États-Unis (2016)
  • Record du monde junior : 8:11.00 – Katie Ledecky, États-Unis (2014)
  • Record de France : 8:18.80 – Laure Manaudou (2007)
  • Temps gagnant 2021 : 8:38.60 – Adeline Forrest
  • Temps de qualification olympique : 8:26.71

Top 3

  1. Anastasia Kirpichnikova (Montpellier Métropole Nation) – 8:26.38 ***Qualification OLY***
  2. Anna Egorova (CS CLichy 92) – 8:34.30
  3. Lucille Tessariol (SA Mérignac) – 8:41.62

Comme en 1500, Kirpichnikova était seule pendant la majeure partie de la course. Elle menait de plus de deux secondes au 200 (2:03,48) et était seule au 400. Cependant, cela ne veut pas dire que ce n’était pas une course serrée, car Kirpichnikova était beaucoup plus proche de la course OQT qu’elle ne l’était. devrait. Elle a clôturé en 32,01 et 30,66 pour heurter le mur en 8:26,38, franchissant la barrière en moins d’une demi-seconde.

50 m libre hommes – Finales

  • Record du monde : 20,91 – Cesar Cielo, Bra (2009)
  • Record du monde junior : 21,75 – Michael Andrew, États-Unis (2017)
  • Record de France : 20,94 – Frédéric Bousquet (2009)
  • Temps gagnant 2021 : 21,74 – Maxime Grosset
  • Temps de qualification olympique : 21,96

Top 3

  1. Florent Manaudou (CN Marseille) – 21.54 ***Qualifié OLY***
  2. Maxime Grosset (CS Clichy 92) – 21,67 ***Qualifié OLY***
  3. Pierre Lebois (Marseille) – 22h18

Florent Manaudou Et Maxime Grosset Ils n’étaient que 0,02 et 0,01 plus lents que la baignade du matin. Manaudou, qui a maigri et a admis avoir perdu un peu de masse musculaire au profit de la souplesse, a réalisé ce matin son meilleur temps depuis 2016 et l’a encore confirmé ce soir avec un 21,54, se qualifiant officiellement pour les Jeux olympiques à domicile dans l’épreuve individuelle.

READ  Pourquoi retrouve-t-on des voitures sur le flanc devant les foyers français

Grosset, qui a enregistré le 100 mètres avec un temps de 47,33 secondes, est arrivé deuxième devant Manudo avec un temps de 21,67 secondes. Comme son compatriote, Grosset a réalisé une impressionnante nage matinale de 21,66 secondes, son deuxième plus rapide de tous les temps.

Leur baignade matinale les a aidés à se hisser dans le top 10 mondial, avec Manaudou cinquième et Grosset sixième.

2 Benjamin
fier
GBR 21h25 04/06
3 Vladislav
Poukhov
Royaume-Uni 21h38 16/02
4 Josh
Lindo
Peut 21h48 18/05
5 Florence
Manaudo
Loin 21h52 20/06
6 Maxime
Grosset
Loin 21.66 20/06

Voir le top 33»

Finales du 50 dos féminin

  • Record du monde : 26,86 – Kylie McKeown, Australie (2023)
  • Record du monde junior : 27,49 – Mina Atherton, Australie (2016)
  • Record de France : 27,27 – Annalia Begri (2022)
  • Temps gagnant 2021 : 27,59 – Analia Bege
  • Temps de qualification olympique : non disponible

Top 3

  1. Analia Bigi (KAN 66) – 27,61
  2. Mary Amber Moloh (USA Crète Nation) – 27,73
  3. Emma Thirribaud (Amiens Métropole Nat) – 27h90

Dans un nouveau record, Analia Begre a remporté la victoire au 50 dos féminin. Bigree, qui détient le record national de 27,27 secondes en 2022, a arrêté le chrono à 27,61 secondes. C’est une victoire douce-amère pour Bigrie, qui s’est qualifié deuxième lors de la finale du 100 dos, mais a terminé cinquième. Mary-Ambre Moluh, qui a nagé sous le record national au 100 mètres et OQT au 100 mètres mais a terminé troisième, était légèrement derrière Pigree, remportant l’argent en 27,73.

Emma Tiribault, qui s’est qualifiée au 100 dos et a établi un nouveau record national et a remporté le 200 dos, a terminé troisième en 27,90 secondes.

READ  L'Australie s'est hissée à la 1ère place en 3 essais de rugby

200 mètres papillon femmes – finales

  • Record du monde : 2 :01,81, Liu Zhijie (2009)
  • Record du monde junior : 2 :04,06 – Summer McIntosh
  • Record de France : 2:05.09 – Aurore Monguel (2009)
  • Temps gagnant 2021 : 2:11.16 – Lara Grangeon de Villeil
  • Temps de qualification olympique : 2:08.43

Top 3

  1. Lara Grangeon de Villeil (Dauphine Toulouse) – 2:09.26
  2. Lilou Riesencourt (Olympiade de Nice) – 2:09.30
  3. Gauleiter Marchand (CN Niort) – 2:11.76

Avec une marge de victoire de seulement 0,04, ce fut l’une des courses les plus serrées de la semaine jusqu’à présent, plus proche que la marge de victoire de Manaudou sur Grosset.

Grangeon de Villeil a réalisé un temps de 1:01,17 secondes, moins d’une demi-seconde devant Resincourt, qui a réalisé un temps de 1:01,45 minutes. Riesencourt a réduit l’écart à seulement 0,12 à 150, et les deux hommes se sont dirigés vers un coup de circuit pour le coup. Malgré tous ses efforts, Rescourt n’a pas réussi à réduire suffisamment l’écart et Grangeon de Villeil a remporté la victoire avec un temps de 2:09.26. La deuxième descente s’est bien déroulée depuis ce matin mais n’a pas respecté le temps de qualification olympique, ce qui signifie que la France n’aura aucun nageur dans l’épreuve.

200 mètres hommes – finales

  • Record du monde : 1:51,92 – Aaron Peirsol, États-Unis (2009)
  • Record du monde junior : 1:55.14 – Kliment Kolesnikov, Russie (2018)
  • Record de France : 1:55.62 – Johan Ndoye-Brouard (2022)
  • Temps gagnant 2021 : 1:56,82 – Miwin Tomac
  • Temps de qualification olympique : 1:57.50

Continue Reading

Top News

Zak Mercer : le numéro huit de Gloucester « J’aime la France parce que tu ne peux pas être choisi » pour l’Angleterre

Published

on

Zak Mercer : le numéro huit de Gloucester « J’aime la France parce que tu ne peux pas être choisi » pour l’Angleterre

Source des images, Getty Images

Commentez la photo, Zak Mercer a connu une première saison difficile avec Gloucester, terminant neuvième de Premier League

Le numéro huit de Gloucester, Zac Mercer, dit qu’il aimait jouer pour Montpellier dans le top 14 français parce que « on ne peut pas être sélectionné pour l’Angleterre ».

La politique de la Rugby Football Union consistant à ne pas sélectionner de joueurs basés à l’étranger signifiait que ce n’était pas quelque chose que Mercer devait prendre en considération.

Mercer, qui a joué deux sélections pour l’Angleterre en 2018, a remporté le prix du meilleur 14 joueur de l’année et a été nommé joueur de l’année 2022 au cours de ses deux saisons en France avant de revenir en Premier League anglaise la saison dernière.

Le joueur de 26 ans est revenu pour s’assurer une place dans l’équipe anglaise de la Coupe du monde de rugby l’automne dernier, mais était absent de l’équipe finale de l’entraîneur Steve Borthwick et a raté deux sélections.

« Ce n’était pas prévu de retourner en Angleterre et de ne pas jouer pour eux. Il n’y a aucun regret, mais et si », a déclaré Mercer au BBC Rugby Union Weekly.

« Beaucoup de gens disent qu’on va forcément regretter d’être rentré à la maison. Le rugby, c’est plus grand et j’ai maintenant une fille de 11 mois. Puis-je imaginer ma femme accoucher en France et ne pas y avoir de famille ? Probablement pas.  » .

« J’ai aimé la France parce que vous ne pouviez pas être sélectionné pour l’Angleterre, donc vous n’aviez pas la pression de cela, et quand l’équipe a été annoncée, vous vous êtes demandé si je serais impliqué. »

En janvier, le troisième ligne a déclaré qu’il en avait « fini » avec l’Angleterre pour le moment après avoir raté la sélection pour les Six Nations.

Mercer, connu pour ses capacités à porter le ballon, a ajouté que Borthwick l’avait appelé pour lui dire qu’il ne correspondait pas à ses projets pour l’équipe après avoir passé du temps dans le camp anglais.

Le Toulousain Jack Willis a décidé de rester en France et de s’exclure de l’équipe d’Angleterre après la finale de la Coupe du monde l’automne dernier ; Depuis, le joueur de 27 ans a joué certains de ses meilleurs rugby et a remporté la Coupe des Champions d’Europe en mai.

Mercer, huitième à Gloucester, a ajouté : « J’ai en fait travaillé dur et j’ai été assez ouvert sur mes opinions à ce sujet. Est-ce que je regrette cette opinion ? Probablement pas. »

« J’ai été très ouvert sur la santé mentale dans le rugby. J’en suis arrivé au point où j’ai dû m’en dissuader et dire que j’avais fini et que je ne pouvais pas être sélectionné et que je pouvais alors essayer de profiter de mon rugby.

« C’est pourquoi Jack Willis joue probablement son meilleur rugby car il n’a pas à se soucier de la sélection. »

Continue Reading

Top News

Un nageur français se luxe l’épaule alors qu’il célèbre sa victoire aux qualifications olympiques

Published

on

Un nageur français se luxe l’épaule alors qu’il célèbre sa victoire aux qualifications olympiques

L’événement sportif le plus attendu de l’année continue de produire à la fois triomphe et tragédie.

Le nageur français Raphael Vint Dammers s’est qualifié avec succès pour les Jeux olympiques de Paris mardi, mais alors qu’il heurtait l’eau de la piscine lors d’une joyeuse célébration aux Championnats de France à Chartres, l’athlète de 17 ans se serait luxé l’épaule.

Fente-Damers venait de gagner sa place dans l’équipe en terminant deuxième de la finale du 100 m nage libre derrière Maxime Grosset, lorsque, comme le montrent ses images de réaction, Depuis, c’est devenu viral sur les réseaux sociauxil grimaça de douleur avant de désigner son épaule.

Bien que le nageur n’ait pas encore commenté l’incident ni révélé de diagnostic précis, Selon le journal français L’Equipe mardi Il s’est déboîté l’épaule. Groset, qui souhaite naturellement avoir à ses côtés le deuxième meilleur joueur français aux JO, reste optimiste.

«J’espère que tout se passera bien pour lui, car nous attendons qu’il fasse le relais», a déclaré Grosset, qui a aidé Fenty Dammers à sortir de la piscine et a prévenu les ambulanciers. Selon Reuters. « Il est un peu fou, c’est pour ça qu’il est bon. Il n’a peur de rien et je pense qu’il va progresser. »

Le HuffPost a contacté la Fédération française de natation pour obtenir ses commentaires.

Ouvrir l’image de manière modale

Le jeune de 17 ans a gémi de douleur avant de montrer son épaule et de sortir de la piscine.

Sébastien Bozon/AFP/Getty Images

Fente-Damers, qui a complété la finale libre en 48,14 secondes, a suivi Temps de grosset 47.33Il n’est pas le premier athlète à subir une blessure avant les Jeux olympiques. La star de la WNBA Cameron Brink s’est déchirée le ligament croisé antérieur mardi après avoir rejoint l’équipe USA Basketball 3×3.

Alors que la recrue blessée des Los Angeles Sparks a officiellement été remplacée, Fente-Damers devrait toujours concourir. La partie natation des Jeux olympiques de cette année est Prévu du 27 juillet au 4 août Au Stade Paris La Défense.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023