mai 21, 2022

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

« Poutine est aussi en guerre contre son peuple » : l’éminente députée française Nathalie Loiseau

émis en :

« Nous ne sommes pas en guerre avec le peuple russe et nous ne voulons pas que le peuple russe souffre. » C’est ce qu’a déclaré la présidente de la sous-commission sécurité et défense du Parlement européen, Nathalie Loiso, alors que l’Union européenne semble prête à imposer de nouvelles sanctions en réponse à l’invasion russe de l’Ukraine. « Il semble que Vladimir Poutine soit aussi en guerre contre son propre peuple », a déclaré à France 24 un membre éminent du Parlement européen.

L’ancien ministre français de l’Europe a qualifié l’attaque militaire russe contre la centrale nucléaire de Zaporizhzhya de « complètement irresponsable ».

Interrogé sur l’appel du président ukrainien Volodymyr Zelensky aux alliés occidentaux pour qu’ils imposent une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Russie, Loiseau a expliqué pourquoi la France ne soutenait pas cette idée : « Nous ne voulons pas faire la guerre ». […] « La zone d’exclusion aérienne signifie notre entrée en guerre », a-t-elle ajouté, ajoutant que « l’OTAN est une alliance défensive, nous ne menons pas des guerres ».

Alors qu’une équipe d’enquêteurs de la CPI se rend en Ukraine pour enquêter sur des crimes de guerre présumés, l’éminent député européen a déclaré que « tirer sur des écoles et des hôpitaux constituait des crimes de guerre » et que, de plus, « il semble que Vladimir Poutine soit également en guerre avec son pays ». Il arrête des manifestants anti-guerre, ferme les médias russes et empêche les Russes de quitter le pays parce qu’ils ne veulent pas servir comme soldats pendant la guerre. Il n’y a pas que l’Ukraine qui souffre beaucoup.

READ  Donuts, cuisine française, steaks au fromage Philly et plus

Interrogé sur la possibilité de nouvelles sanctions de l’UE, Loiseau a déclaré à France 24 que les mesures pourraient en effet être renforcées : « [EU foreign policy chief] Josep Borrell a raison de dire que nous n’avons pas épuisé la liste des sanctions que nous pouvons prendre ; Nous pouvons encore tirer des pénalités supplémentaires. »

Produit par Georgina Robertson, Sophie Smail et Isabel Romero.

Donnez votre avis et partagez vos réflexions sur le rôle de l’Union européenne Dans la Conférence mondiale sur l’avenir de l’Europe.