Connect with us

Economy

Rodent droppings and an infestation of flies that were found in food companies were closed last month

Published

on

The presence of rodent droppings, the infestation of flies and a lack of hygiene were among the reasons 10 food companies submitted closure orders last month by the Food Safety Authority of Ireland (FSAI).

Orders were placed at food operations in Dublin, Meath, Monaghan, Cavan, Clare, Waterford and Laois. Affected businesses can reopen as soon as they are deemed to have met the required health and safety standards.

The Spar store at Summerhill Parade in Dublin 3 was one of those ordered to close in July after inspectors noticed stoves, refrigerators, sinks, worktops and walls in the takeaway area were unclean.

The FSAI said raw meat is stored at ambient temperatures and that there is also a « fly infestation ». The order indicated that the flies were « crawling on the food contact equipment and on the sandwich board. »

Dead flies were also observed on the floor next to the grease trap and in the food preparation sink, the FSAI said.

An order has also been served to close the butcher’s counter at Universal Food Store Limited on Mountmellick Road in Portlaoise. The FSA said the area and some equipment was generally filthy, and there was a problem with flies and fly feces. The closure order was lifted three days after it was issued.

The kitchen at the Burren Atlantic Hotel in Ballyvaughan, Co Clare was also closed, as it was reported that tiny flying insects had appeared in flour barrels and that food had been stored at temperatures that threatened the breeding of pathogens.

She added that surfaces and floors were « covered » in leftovers and leftovers, according to the order, and cooking equipment, refrigerators and freezers were not adequately cleaned.

READ  L'IPIC relève les attentes de croissance économique

rodent droppings

An order was also issued to close Joud World Food on O’Connell Street in Waterford, but reopened 10 days later. The order to close indicated that there were flies and a large amount of food scraps and rodent droppings around the store. Concerns were also raised about the lack of traceability for meat products, which were unlabeled and had no details of suppliers.

Monto’s restaurant in Kilmessan, Co Meath, has closed due to the presence of rodent droppings. There was also a lack of information on how food was stored and prepared. The restaurant reopened a week after it was closed.

Riverside Cafe in Mountnugent, Co Cavan is also closed. The notice stated that the building was in a very unclean condition: « There was black dirt, food residue and grease on the equipment and surfaces. »

Fredi’s Takeaway in Castleblayney, Co Monaghan has also closed but has since reopened.

The closure order indicated that the building was « in a very unclean condition ».

« There was food residue and grease embedded in all equipment and surfaces, including floors and walls, » the order said.

There was also a large hole in the outside wall of the kitchen above the vent pipe. There was no hot water in the staff bathroom sinks and food was stored uncovered.

Other buildings that have closed but have since reopened include The King Pig Food Stall in Crumlin at Dublin 8; Eskimo Pizza and Lamm’s in Deansgrange, Co Dublin and Freddy’s Pizza in Monaghan.

An improvement order has been issued by the FSAI to Rico on Richmond Street in Dublin 2. It concerns cockroach and pest control issues.

READ  Made.com s'effondre mais espère dans certains emplois alors que Next rachète la marque | Actualité économique

FSAI President Dr Pamela Byrne said the number of enforcement orders issued last month was worrying and that the food business must understand the importance of food safety and staff training in the region.

“Close orders are not served for minor infractions. It is clear that some food companies are not complying with the law and are potentially putting the health of their customers at serious risk,” she said.

* This article was modified on August 9, 2021

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economy

Le père bricoleur a même construit la piscine dans la maison de Glengarriff, d’une valeur de 895 000 €.

Published

on

Le père bricoleur a même construit la piscine dans la maison de Glengarriff, d’une valeur de 895 000 €.

Homme limité uniquement par sa propre imagination, Patrick Rodgers peut être vu chaque jour en train de transformer une modeste maison de Glengarriff en la maison de ses rêves, dotée d’une piscine intérieure éco-chauffée, d’une salle de sport, d’un sauna et d’une serre orange.

Rien de ce qu’il a fait n’a pu battre la scène à Slyneadóir, même si Patrick ne le savait pas jusqu’à ce qu’il grimpe sur un grand arbre sur le site. Et au-delà de cette végétation dense s’étendait toute la baie de Bantry, y compris l’île Widdie, la péninsule de Sheep Head et, au-delà, les montagnes Kaha.

Il a acheté la maison d’un acre à une Allemande en 2006 et a passé les 17 années suivantes à la nettoyer, la redessiner, l’agrandir et la transformer, jusqu’à ce que la maison et les jardins soient ce qu’il voulait – même si les travaux auraient probablement continué indéfiniment s’il ne l’avait pas fait. a été sollicité par Le grand patron de DIY in the Sky (il a créé le monde en sept jours, vous vous souvenez ?) en 2023.

Sa fille, l’une des sept enfants, a déclaré qu’il était un « bourreau de travail » et qu’il pouvait « se mettre à la main sur n’importe quoi », y compris construire une piscine. Heureusement, il possédait un ensemble de compétences utiles en tant que propriétaire de Standard Engineering Cork Ltd, basée à Little Island, et il disposait également d’un réseau de contacts sur lequel s’appuyer pour obtenir des conseils lorsqu’il en avait besoin. Il savait aussi à quels experts faire appel pour les grandes questions.

READ  Makhlouf prévient que les consommateurs pourraient être confrontés à une nouvelle hausse des taux d'intérêt de la part de la Banque centrale européenne - Irish Times

« Il a construit la piscine et a fait appel à des spécialistes pour la faire fonctionner. Il a conçu le système de chauffage de la piscine et installé plus de 20 panneaux solaires. « Les panneaux chauffaient en permanence un grand réservoir d’eau », explique sa fille.

« C’était un système très efficace, et même s’il avait encore besoin d’électricité pour les pompes et l’unité de traitement d’air, nous n’avions pas besoin de chauffer l’eau. « Il a conçu lui-même l’unité d’échange thermique », explique sa fille. Non seulement il a construit une piscine intérieure, mais il a aménagé une maison. La piscine comprend une salle de sport, un espace billard, un sauna et une salle de douche.

Il envisagea également de transformer le grenier supérieur en piste de bowling, mais n’y parvint jamais.

« Le plan était de créer un bowling sur toute la longueur du grenier », explique sa fille. « C’était un homme qui se limitait à tout ce qui lui passait par la tête. »

Parfois, son imagination dérivait trop loin, comme la fois où il décida d’utiliser un pinceau pour répandre du violet dans tout le jardin, sur les rampes, les statues et les lampadaires du jardin.

« C’était comme Barney le dinosaure », rit sa fille, même si elle s’y est habituée et dit que la couleur est claire maintenant.

Son père a construit la maison de quatre chambres comme résidence d’été parce qu’il a toujours voulu s’établir à West Cork (il y vit en permanence depuis 2012). La famille aimait aussi East Cork, en particulier Youghal, où il a construit un petit cottage.

READ  Kim Kardashian règle avec une agence américaine une offre de crypto-monnaie

Une fois que les travaux sur le projet Glengariff ont commencé, les enfants se sont rendus de haut en bas pour aider chaque week-end, voyageant également entre Glengariff et la maison familiale à Ballyvolan, dans la banlieue de Cork. Lorsque Slyneadóir fut formé, ils y passèrent tout l’été. La maison s’est agrandie au fil du temps, avec des agrandissements ajoutés vers 2010, et mesure désormais environ 3 500 pieds carrés. Des terrasses spacieuses et une serre dotée d’une charpente en acier standard ont également été ajoutées. « Quiconque a la main verte adorerait la serre », dit la fille.

Patrick aimait particulièrement lorsqu’il rendait visite à ses frères. En tant que plus jeune d’une famille de six personnes et ayant grandi sur Mount Agnes Road à Churchfield, il tenait à ce qu’ils voient son travail. Il était également généreux en accueillant des amis.

« Au fil des années, de nombreux amis restaient une semaine ici et là », explique sa fille.

« Si vous passez une bonne journée, vous ne la trouverez nulle part ailleurs. C’était aussi bien que les îles Baléares. Les jours chauds, lorsque nous préparions notre voiture pour nous diriger vers l’ouest, nous avions l’impression d’aller sur la Costa del Sol. , » Elle ajoute.

L’agent commercial est Olivia Hanafin de Sherry Fitzgerald O’Neill, et elle dit que la vue depuis Slinneadóir est « probablement la plus belle que j’ai vue depuis un moment à cet endroit (Derrykerha) ».

Mme Hanafin espère qu’il attirera ceux qui recherchent une maison de vacances et un logement permanent. Il a déjà suscité l’intérêt des acheteurs au Royaume-Uni. Le prix indicatif du Slinneadóir est de 895 000 €.

READ  La Banque centrale européenne a réduit ses taux d'intérêt pour la première fois depuis 2019, et les détenteurs de prêts hypothécaires ont été les grands gagnants

La ville et l’aéroport de Cork se trouvent à un peu plus d’une heure de route et le magnifique village de Glengarriff se trouve à proximité. Les villes de Bantry, Kenmare et Castletownbere sont accessibles en moins d’une demi-heure en voiture.

Jugement: Il est difficile de battre un site comme celui-ci. Les magnifiques jardins et le luxe de la piscine intérieure, de la salle de sport et du sauna le rendent attrayant par tous les temps.

Continue Reading

Economy

Tous les bouchons de bouteilles en plastique seront « attachés » à partir du mois prochain

Published

on

Tous les bouchons de bouteilles en plastique seront « attachés » à partir du mois prochain

Le ministère de l’Environnement a confirmé que tous les bouchons de bouteilles en plastique seront « liés » à partir du mois prochain.

L’initiative, qui empêche de séparer le bouchon du récipient, a déjà suscité la colère de nombreux consommateurs, mais elle est là pour rester et est étendue à toutes les bouteilles en plastique à partir du 3 juillet.

À partir de cette date, tous les contenants de boissons présents sur le marché européen doivent être munis d’un couvercle fixé au contenant.

Ceci s’applique à tous les contenants de boissons, y compris les bouteilles, cartons et sachets, jusqu’à 3 litres.

Le nouveau système constitue le dernier effort du gouvernement pour réduire les déchets plastiques, dans le cadre de la directive européenne sur les « plastiques à usage unique ».

La directive européenne sur les plastiques à usage unique, adoptée en juin 2019, vise à réduire l’impact environnemental causé par les plastiques à usage unique.

Un porte-parole du ministère de l’Environnement affirme que ces couvertures représentent environ 15 % des déchets d’emballage et sont particulièrement nocives pour la faune.

De plus, les couvercles qui entrent dans les bacs de recyclage ont tendance à être trop petits et trop légers pour être manipulés par les équipements de tri du recyclage et ils finissent généralement comme des déchets non recyclés.

En évitant que le couvercle ne soit séparé du récipient, les couvercles sont collectés et recyclés en bien plus grand nombre et ne polluent pas l’environnement.

Depuis le 1er juin, seuls les contenants affichant le logo Retour peuvent être légalement vendus aux consommateurs.

READ  La Banque centrale européenne a réduit ses taux d'intérêt pour la première fois depuis 2019, et les détenteurs de prêts hypothécaires ont été les grands gagnants

Le programme de retour des dépôts a connu une augmentation constante des taux de retour hebdomadaires moyens depuis son lancement le 1er février.

Le programme représente désormais en moyenne 2,5 millions de conteneurs restitués quotidiennement, une augmentation significative par rapport aux 2 millions de conteneurs restitués pendant tout le mois de février.

Continue Reading

Economy

Une période difficile s’annonce pour les chips de bacon fumé, car l’UE interdit les arômes potentiellement cancérigènes.

Published

on

Une période difficile s’annonce pour les chips de bacon fumé, car l’UE interdit les arômes potentiellement cancérigènes.

Il n’est donc pas surprenant qu’il y ait eu des protestations contre la décision de la Commission européenne d’interdire certaines formes d’arômes de fumée, affectant non seulement les chips mais aussi certaines viandes comme le porc.

source de préoccupation

La décision de l’UE est basée sur les conseils de santé publique. Il interdit huit arômes fumés utilisés dans les produits alimentaires en raison de risques potentiels de cancer.

Elle n’a pas réussi à renouveler ses licences de commercialisation à la suite d’un rapport de la Commission européenne qui concluait que « les arômes de fumée artificielle comportent un risque de cancer en raison de la manière dont l’arôme est extrait ».

Nous savons que le fumage est une méthode traditionnellement utilisée pour contribuer à conserver certains aliments comme le poisson, la viande et les produits laitiers. Cela modifie également la saveur des aliments. Comme alternative au fumage traditionnel, des arômes de fumée peuvent être ajoutés pour donner de la saveur.

Pire scénario

Les experts n’ont pas pu exclure les préoccupations concernant la génotoxicité de l’un des huit arômes de fumée. La génotoxicité est la capacité d’un produit chimique à endommager le matériel génétique des cellules, avec le risque de provoquer un cancer.

L’Autorité irlandaise de sécurité des aliments a déclaré hier qu’elle considérait la décision de ne pas renouveler la licence pour ces arômes de fumée comme étant nécessaire pour garantir la protection de la santé des consommateurs.

L’Irlande a voté en faveur de la proposition de la Commission européenne et l’organisme de surveillance a maintenu cette position.

READ  Makhlouf prévient que les consommateurs pourraient être confrontés à une nouvelle hausse des taux d'intérêt de la part de la Banque centrale européenne - Irish Times

Niveaux sûrs

Le HCR ne peut pas déterminer quel niveau est sûr ni combien de sacs de chips les gens peuvent manger, recourant plutôt à une approche globale. La probabilité que ces effets affectent le consommateur dépend de divers facteurs, notamment la génétique et les habitudes alimentaires, a-t-elle expliqué.

La possibilité de tels effets indésirables résultant de la consommation d’aliments aromatisés aux arômes de fumée n’a pas été étudiée.

Il a déclaré qu’il adoptait une approche conservatrice dans ses notations, ce qui signifie que « nous prenons en compte les pires scénarios pour estimer le risque et le risque ». Elle a ajouté que suivre une alimentation équilibrée réduit généralement le risque d’exposition à des risques nutritionnels.

Calendrier des interdictions

L’interdiction est mise en œuvre par étapes, de sorte que pour les aliments transformés tels que les chips, les soupes et les sauces, les fabricants doivent trouver des alternatives d’ici deux ans.

Pour les aliments traditionnels comme le porc, le poisson et le fromage qui utilisent ces saveurs fumées comme alternative aux méthodes traditionnelles, le délai est de cinq ans.

Objections de l’industrie

La décision a conduit à des avertissements de dommages économiques de la part d’entreprises telles que le groupe Kerry en Irlande. Cependant, le délai de livraison précédent de cinq ans pour des aliments comme le porc signifie qu’il reste une certaine marge de manœuvre pour trouver de nouvelles alternatives et de nouveaux ingrédients.

Bordures de bacon fumé

Un effet inhabituel sera l’apparition d’une « frontière au bacon fumé » entre l’Irlande du Nord et le Royaume-Uni. L’Irlande du Nord continue de suivre des centaines de règles de l’UE.

READ  Propriétaires d'un pub populaire dans le village de Limerick au moment du contact deux décennies plus tard

Mais après le Brexit, le reste du Royaume-Uni pourra suivre sa propre voie. Les arômes ne peuvent pas être utilisés dans les aliments du Nord, mais seront autorisés dans le reste du Royaume-Uni, à moins qu’une interdiction ne soit également imposée.

Continue Reading

Trending

Copyright © 2023