Connect with us

Top News

La France mobilise 150 M€ pour soutenir les ambitions climatiques de PH

Published

on

La France mobilise 150 M€ pour soutenir les ambitions climatiques de PH

Le ministère des Finances et l’Agence française de développement (AFD) ont procédé le 13 janvier à un échange solennel de documents signés le 29 décembre pour le prêt à l’appui de 150 millions d’euros. Le prêt vise à aider les Philippines à intensifier leurs efforts pour atténuer et s’adapter au changement climatique.

Le ministre des Finances Benjamin Diokno (à gauche) et l’ambassadrice de France Michelle Bocuse (à droite) dirigent l’échange de documents. Une copie du ministère des Finances

Les Philippines sont l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique et se classent au quatrième rang des pays les plus touchés par les phénomènes météorologiques extrêmes entre 2000 et 2019. Outre leurs effets directs sur les populations, les conséquences économiques de ces catastrophes coûteront au pays plus de 3,5 milliards de dollars par an d’ici 2040. Alors que l’économie philippine lutte pour se remettre de la pandémie de Covid-19, le gouvernement philippin a adopté un important programme d’action climatique pour passer à l’adaptation et à l’atténuation, en faisant sa première contribution déterminée au niveau national (NDC) en 2021 lors de la COP26 .

L’AFD et la Banque asiatique de développement soutiennent les ambitions des Philippines d’étendre leur action climatique avec un prêt syndiqué de 390 millions d’euros, dont 150 millions d’euros mobilisés par l’Agence française de développement, ainsi qu’un prêt de 250 millions de dollars de la Banque asiatique de développement signé en juin 1. 2022. Il visera à soutenir le pays dans la réalisation de ses contributions déterminées au niveau national et dans ses efforts pour transformer les secteurs vulnérables en une économie résiliente et à faible émission de carbone.

Le prêt à l'appui de réformes de 150 millions d'euros aidera les Philippines à intensifier leurs efforts pour atténuer et s'adapter au changement climatique.

Le prêt à l’appui de réformes de 150 millions d’euros aidera les Philippines à intensifier leurs efforts pour atténuer et s’adapter au changement climatique.

« La France reste plus que jamais engagée dans une course contre la montre pour préserver notre planète, et lutter contre la crise climatique devenue une réalité tangible et dévastatrice aux Philippines. Et dans ce combat pour la justice et la solidarité, la France fait de son mieux, » a déclaré Michelle Bocuse, ambassadrice de France aux Philippines. : « Elle allouera six milliards d’euros chaque année, jusqu’en 2025, pour aider les pays en développement, dont les Philippines, à financer leur transition et faire face aux catastrophes climatiques.

Ce nouveau programme est un exemple de l’engagement partagé des deux parties. Plus spécifiquement, il soutiendra les réformes publiques visant à mettre en place des systèmes de planification et de financement pour favoriser l’action climatique, mais aussi à renforcer la résilience des populations face aux effets croissants du changement climatique et à réduire les émissions de gaz à effet de serre par le déploiement des énergies renouvelables. , l’amélioration de l’efficacité énergétique et le déploiement de transports durables.

Recevez les dernières nouvelles


Il est livré dans votre boîte de réception

Abonnez-vous aux newsletters quotidiennes du Manila Times

En m’inscrivant avec une adresse e-mail, je reconnais avoir lu et accepté les conditions d’utilisation et la politique de confidentialité.

Pour le ministre des Finances Benjamin Diokno, « En tant que pays vulnérable aux impacts du changement climatique (avec plus de 1% du PIB du pays en pertes directes sur les actifs publics et privés en raison des tremblements de terre et des cyclones tropicaux), les Philippines s’engagent à agir concrètement sur le climat Des efforts considérables seront déployés pour allouer environ 8,72 % du budget 2023 aux programmes liés à l’atténuation et à l’adaptation au changement climatique afin d’atteindre les objectifs de la CDN sans sacrifier le besoin de développement.

Depuis l’Accord de Paris, le groupe AFD a apporté 30 milliards d’euros de financements climat, dont 7 milliards d’euros pour l’adaptation. Aux Philippines, l’action pour le climat est au cœur des activités de l’AFD : le nouveau programme de prêt fait suite à un précédent prêt du programme d’adaptation de 250 millions d’euros mobilisé fin 2021 pour réduire les risques de catastrophes naturelles au niveau local », déclare le directeur pays de l’AFD.


READ  Comment les choses ont-elles empiré entre la France et la Grande-Bretagne ? Podcast | Des nouvelles
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top News

Les élections françaises de ce mois-ci ébranlent les marchés financiers alors que les problèmes d’endettement s’aggravent

Published

on

La décision du président français Emmanuel Macron de convoquer des élections anticipées plus tard ce mois-ci a réveillé les investisseurs sur les problèmes budgétaires chroniques de son pays, faisant craindre qu’un nouveau gouvernement français dépensier ne fasse qu’empirer les choses.

Les marchés ont été ébranlés par le pari électoral de Macron, qui a fait suite à la forte performance inattendue du parti d’extrême droite Rassemblement national lors des élections au Parlement européen du 9 juin. L’indice CAC 40 à Paris a chuté de 6 pour cent en quelques jours et les obligations d’État françaises ont été vendues, les investisseurs fuyant vers la sécurité relative des alternatives allemandes.

Alors que la coalition centriste de Macron perd le soutien populaire, les extrémistes d’extrême gauche et d’extrême droite se préparent à former le nouveau gouvernement issu du vote parlementaire qui débutera le 30 juin. Le Nouveau Front populaire de gauche et le parti d’extrême droite du Rassemblement national de Marine Le Pen soutiennent une longue liste de programmes gouvernementaux coûteux, malgré un énorme déficit budgétaire équivalant à 5,5 % du produit.

«Le problème est qu’il n’y a pas de voie claire – à la lumière des projets à venir du gouvernement – pour réduire ce déficit. Tant que nous restons en mode crise, il est logique de continuer à dépenser. a déclaré Davide Oneglia, directeur de la macroéconomie européenne et mondiale chez TS Lombard à Londres. Mais à un moment donné, il faut arrêter.

Être arreté

Des histoires pour vous tenir informé

Mercredi, la branche exécutive de l’Union européenne a critiqué la France et six autres pays pour avoir enregistré des déficits budgétaires excessifs, en violation des règles budgétaires du bloc. Cette déclaration marque le début d’un processus formel qui obligera les pays débauchés à négocier un plan avec Bruxelles pour revenir à une saine budgétisation.

La plongée de la France dans un état d’incertitude politique et financière rappelle inconfortablement la crise de la dette européenne qui a ravagé l’économie mondiale entre 2009 et 2012 et a presque forcé des pays lourdement endettés comme la Grèce à quitter la zone euro.

Depuis la crise financière de 2008, la France a pu emprunter auprès des investisseurs à peu près au même taux d’intérêt que l’Allemagne, un pays dont la dette et le déficit sont bien inférieurs. Cela est en train de changer maintenant.

READ  Angelina Jolie remporte le combat contre Brad Pitt dans la guerre contre le vignoble français

« La perception du risque par le marché en France a été réévaluée en raison des élections. « Je ne suis pas sûr que cette réévaluation soit suffisante ou non », a déclaré Neil Shearing, économiste en chef chez Capital Economics à Londres. la situation financière se détériorera considérablement par rapport à une situation vraiment mauvaise. Mais je ne pense pas que cela se terminera par la chute des roues. »

Le déficit de la France – le deuxième de l’Union européenne après l’Italie – a gonflé après que Macron ait dépensé d’énormes sommes pour conjurer la pandémie et protéger les électeurs de l’inflation, notamment en subventionnant les prix de l’énergie.

Déficit en France – à 5,5. pour cent de la production – moins qu’aux États-Unis, qui ont atteint 6,2 pour cent en 2023, selon le Congressional Budget Office. Mais contrairement aux États-Unis, la France ne contrôle pas sa propre monnaie et est donc plus vulnérable aux pressions des marchés obligataires.

Macron a promis d’aligner le déficit sur l’objectif annuel de l’UE de 3 % d’ici 2027, lors de l’élection présidentielle.

Mais le mois dernier, Standard & Poor’s a abaissé la note de crédit du gouvernement français de AA à AA-, invoquant la possibilité qu’un déficit budgétaire plus large augmente la dette publique.

Certains analystes craignent que le nouveau gouvernement français ne creuse davantage le déficit budgétaire, au mépris de Bruxelles, exerçant ainsi une nouvelle pression sur la politique et les finances européennes. Trois sondages d’opinion publiés jeudi ont montré que le Parti du Rassemblement national a obtenu la plus grande part des voix, suivi du Nouveau Front populaire. Le groupe centriste de Macron est en queue de peloton dans les deux sondages.

Le Rassemblement national, qui a presque doublé la part des voix du parti de Macron aux élections européennes, soutient des mesures qui ajouteraient immédiatement plus de 12 milliards d’euros au déficit de 154 milliards d’euros, selon le parti. Institut Montaigne, un centre de recherche à but non lucratif à Paris. La droite soutient également des modifications des retraites qui ajouteraient plus de 27 milliards d’euros de coûts d’ici 2027.

READ  Roland-Garros en direct : Novak Djokovic se retire alors que le numéro un mondial Jannik Sinner bat Grigor Dimitrov – Derniers scores et résultats de tennis

L’institut indique que Le Pen s’est présentée à la présidentielle de 2022 avec un programme qui aurait ajouté 102 milliards d’euros au déficit.

Le Nouveau Front populaire, qui comprend les partis socialiste et communiste français, s’engage à annuler les changements apportés par Macron aux retraites en abaissant l’âge de la retraite de 64 à 60 ans ; Lier les salaires à l’inflation. Augmentation des dépenses dans les services publics.

La coalition de gauche a annoncé vendredi qu’elle augmenterait les impôts pour compenser une augmentation prévue des dépenses publiques sur une période de 150 milliards d’euros.

Personne ne sait avec certitude combien de ces promesses électorales survivront à la réalité de la gouvernance. Certains investisseurs trouvent du réconfort dans l’exemple de la Première ministre italienne Giorgia Meloni. Bien qu’elle dirige un parti d’extrême droite aux racines néofascistes, Meloni a depuis pris ses fonctions en 2022, atténuant sa rhétorique et sa politique.

« La seule chose que nous savons, c’est qu’ils ont des listes de souhaits longues et coûteuses », a déclaré Oneglia.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a averti que la France pourrait souffrir d’une « crise de la dette » si les plans de dépenses de l’un ou l’autre parti politique étaient adoptés. Il a averti que les programmes de réduction du budget conduiraient à placer le pays sous un programme d’austérité supervisé par le Fonds monétaire international.

Les responsables du FMI expriment déjà leurs inquiétudes. Le gouvernement français aura besoin « d’efforts supplémentaires significatifs » à partir de cette année pour redresser ses finances publiques, selon des économistes qui se sont rendus à Paris le mois dernier dans le cadre d’un examen annuel de routine.

L’équipe du FMI s’attend à ce que le déficit budgétaire ne diminue que légèrement pour atteindre 4,5 % du PIB en 2027, ce qui le placerait bien au-dessus des limites de l’UE.

La France a le monde Le quatrième plus grand marché obligataire, ce qui lui confère un rôle vital dans le paysage financier fragmenté de l’Europe. Les banques et les entreprises françaises utilisent les obligations d’État comme garantie dans le cadre d’opérations de « repo » ou de pension au jour le jour, une source majeure de financement courant à court terme qui soutient le day trading.

READ  La France, l'Allemagne et la Russie doivent s'entretenir à Paris sur la question ukrainienne

Depuis que Macron a parié sur des élections anticipées, les investisseurs exigent un rendement plus élevé avant d’acheter des obligations françaises. Le rendement, ou taux d’intérêt, des obligations d’État françaises à 10 ans de référence à la fin de l’année dernière était d’environ 2,4 pour cent. Il se situe désormais à près de 3,2 pour cent.

Même si les marchés continuent de fonctionner sans problème, les échanges resteront probablement volatils jusqu’à la conclusion du deuxième tour des votes parlementaires le 7 juillet.

« Cela ne veut pas dire que la France est la nouvelle Grèce », a déclaré Jacob Kirkegaard, économiste au Peterson Institute for International Economics.

L’économiste en chef de la BCE, Philip Lane, a déclaré la semaine dernière à Reuters qu’une intervention de la banque centrale n’était pas nécessaire dans l’immédiat car les mouvements du marché n’étaient pas « désordonnés ».

Si un nouveau gouvernement bouleverse les marchés en ouvrant le robinet des dépenses, les autorités monétaires pourraient être prêtes à intervenir.

La BCE est aujourd’hui mieux préparée à répondre à une crise du marché obligataire qu’elle ne l’était lorsque la Grèce a révélé ses problèmes financiers cachés en 2010. Il y a deux ans, la banque centrale a accepté Nouveau mécanisme Cela lui permettrait d’acheter un nombre illimité d’obligations auprès d’un gouvernement en difficulté.

De tels achats seraient destinés à empêcher une vague de spéculation qui pourrait pousser les coûts d’emprunt du gouvernement à des niveaux punitifs. Pour être éligible, un pays doit se conformer aux règles financières de l’UE. Mais dans la pratique, la BCE dispose d’un pouvoir discrétionnaire quant à la manière de mettre en œuvre ses propres exigences.

Continue Reading

Top News

Qualifications jusqu’à la dernière journée des Championnats de France Elite/Essais Olympiques 2024

Published

on

Qualifications jusqu’à la dernière journée des Championnats de France Elite/Essais Olympiques 2024

Championnats de France Elite 2024

La dernière soirée d’action a eu lieu hier soir aux Championnats de France Elite 2024, la compétition clé qui détermine la liste du pays hôte pour les Jeux Olympiques du mois prochain.

29 ans Charlotte Bonnet Elle a profité de sa dernière chance de se qualifier pour une épreuve individuelle, en montant sur le podium du 200 m individuel féminin avec un score de 2:11,18. Cela s’ajoute au relais quatre nages auquel elle avait déjà ajouté son nom en remportant le 100 m brasse plus tôt dans la compétition.

Le 50 m libre féminin a vu les deux Béryl Gastaldillo Et Mélanie Hennick Il a plongé dans le temps de qualification olympique pour les Jeux mondiaux aquatiques, en exécutant des nages consécutives de 24,51 et 24,53 dans une compétition serrée.

force Léon Marchand Il a également conclu sa quatrième épreuve individuelle, ajoutant le 200 m individuel masculin (1:56,33) à ses performances déjà enregistrées au 200 m papillon, au 200 m brasse et au 400 m individuel.

Le 100 m papillon masculin lui a permis de remporter l’or aux Championnats du monde 2023. Maxime Grosset Sécurisez sa couchette pendant un moment Clément Cecchi Il s’est ensuite qualifié pour la France afin d’avoir deux représentants dans la course. Le premier a atteint un chiffre énorme de 50,59 tandis que le second a atteint 51,71.

Côté freestyle, c’est les deux David Aubrey Et Damien Joly Il a obtenu la première place au 1 500 mètres nage libre masculin.

La liste possible attendue lors de la sixième journée :

Qualifications individuelles

Marie Wattle – W 100 mouches, 100 gratuites David Aubrey – 400 gratuits, 800 gratuits, 1500 gratuits
Anastasia Kirpichnikova – W.400 gratuit, 800 gratuit, 1500 gratuit Miwin Tomac – M.100 dos, 200 dos
Emma Terribault – W 100 dos, 200 dos Johan Ndoye-Broward – M.100 dos, 200 dos
Beryl Gastedello – W 100 dos, 50 gratuit Léon Marchand – M.400 IM, 200 Fly, 200 Breast, 200 IM
Pauline Maheu – W 200 à l’envers Maxime Grosset – M.100 gratuit, 100 mouche
Charlotte Bonnet – W200M Rafael Fenty Dammers – M.100 Gratuit
Mélanie Hennick – W.50 Gratuit Paccom Prédécoupé – M.800 gratuit
Damien Joly – 1500 m gratuits
Clément Cecchi – M.100 fly
Florent Manaudou – M.50 libre
READ  L'Australie et la France adoptent des approches différentes pour le 2e test

Au-dessus du OQT mais probablement des nageurs

Charlotte Bonnet – 4×100 quatre nages (poitrine), relais 4×100 libre Antoine Viquerat – 4 x 100 quatre nages (poitrine)
Lucille Tessariol – relais 4 x 200 libre Hadrian Salvan – relais 4 x 200 libre, relais 4 x 100 libre
Marina Gil – relais 4 x 200 libre Yann Le Goff – Relais 4 x 200 libre
Assia Touati – relais 4 x 200 libre Wissam Amazigh Yeba – Relais 4×200 nage libre
Béryl Gastaldillo – Relais 4 x 100 libre Roman Fuchs – Relais 4 x 200 libre
Mary Amber Moloh – relais 4 x 100 libre Guillaume Guth – relais 4 x 100 libre
Emma Tiribault – relais 4 x 100 quatre nages (dos) Miwin Tomac – Relais 4 x 100 quatre nages (arrière)
Mary Wattel – relais 4 x 100 libre, relais 4 x 100 quatre nages (vol) Maxime Grosset – Relais 4×100 quatre nages (vol), relais 4×100 libre
Anastasia Kirpichnikova – relais 4 x 200 libre Rafael Venti Dammers – relais 4 x 100 gratuit

Continue Reading

Top News

Pays-Bas 0-0 France Résumé : résultat, buts, faits marquants | Euro 2024

Published

on

Tout est en ordre pour jouer en seconde période.

Même si les occasions ont quelque peu diminué dans les 10 dernières minutes, nous en avons quand même vu quelques-unes. Un football incroyablement divertissant Dans la galerie.

le Les opportunités se sont envolées dès la première minute Les deux parties font de leur mieux pour en profiter. Même si la France a eu quelques bonnes occasions, la dynamique était définitivement du côté de la France. Les Néerlandais qui ont beaucoup gaspillé Devant le but.

le Mouvement du devant 4 vers orangeCela a fait tourner les têtes des Français Le plan de Deschamps n’a pas réussi à les tenir à l’écart jusqu’à présent.

Jacobo, Memphis et Simmons ont été excellents en jeu d’équipe Sur la gauche et au milieu, Frimpong constitue une menace constante sur l’autre flanc, même s’il faut dire que Theo Hernandez a passé une assez bonne soirée contre lui jusqu’à présent.

Cependant, nous sommes On n’a rien vu de Thuram et Dembéléqui ont été réduits en bouillie par une presse hollandaise large et centrale Les 11 joueurs en orange travaillent dur Pour garder un couvercle sur les objets éloignés du ballon.

Cela dit, c’est la France. Et même si Rabiot n’a pas tiré le ballon alors qu’il était à un mètre, mais l’a passé à Griezmann, la France est l’équipe à laquelle nous sommes habitués : ils ne sont pas géniaux mais ils trouvent le moyen de gagner, et Il y a un certain joueur sur le banc qui sait comment faire ça.

READ  L'Australie et la France adoptent des approches différentes pour le 2e test
Continue Reading

Trending

Copyright © 2023