décembre 8, 2021

7seizh

Dernières nouvelles et nouvelles du monde de 7 Seizh sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Les résultats des essais gratuits pour les personnes non vaccinées en France fausseront-ils les données du gouvernement ?

De nombreux professionnels de la santé en France ont exprimé leur inquiétude quant au fait que moins de personnes passeront les tests du gouvernement depuis la vaccination gratuite des adultes vaccinés le 15 octobre, se tournant vers les statistiques sur le nombre de cas actifs dans le pays.

Mahmoud Zurik, professeur d’épidémiologie et de santé publique, s’inquiète de l’impact des données du gouvernement.

« L’évolution de l’épidémie ne sera plus correctement suivie car le taux d’incidence sera affecté », a-t-il déclaré à l’AFP.

Le taux d’incidence fait référence au nombre moyen de cas positifs pour le gouvernement pour 100 000 personnes sur une semaine. Le taux d’événement national actuel en France est de 48.

Pascal Grabi, chercheur et maître de conférences en biologie et épidémiologie à l’École des hautes études en santé publique, a déclaré que ce changement pourrait conduire à une nouvelle propagation du virus.

« Il nous est simplement venu à l’esprit alors [some people] Sont positifs, donc on ne peut pas éviter un certain nombre de chaînes de transmission qui sont évitées si l’accès aux tests est facile », a-t-il déclaré. Infos France.

Cependant, le ministre français de la Santé Olivier Vaughan a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que les résultats de l’essai gratuit affectent grandement les données pour certains et que tout impact serait « modéré » et « temporaire ».

Le nombre d’essais réalisés en France du 10 au 14 octobre était d’environ 3,2 millions, avant la fin de l’essai gratuit pour ceux qui n’avaient pas été vaccinés. Le ministère français de la Santé s’attend à ce qu’environ deux millions de tests soient effectués chaque semaine, malgré les nouveaux coûts.

READ  Le gouvernement français poursuit Apple en justice pour « mauvaises » pratiques commerciales contre les startups - Technology News, First Post

« Cela fera de la France l’un des pays les plus testés au monde », a déclaré M. Varan. Infos France.

Le 15 octobre, les tests du gouvernement ont été complètement interrompus pour les adultes qui n’avaient pas été vaccinés pour le gouvernement. Ceux qui sont complètement vaccinés, ceux de moins de 18 ans, ceux avec une prescription médicale, ceux qui ont été signalés comme cas de contact et ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales – ils sont gratuits contre remboursement.

Le nombre de tests passés le 14 octobre était de 806 782. Le lendemain, seuls 371 174 ont été prélevés alors qu’ils n’étaient pas gratuits pour les personnes non vaccinées. Il était de 675 075 le même jour il y a une semaine, en baisse de 45%, selon France Info.

Les 7,5 millions de personnes en France éligibles au vaccin gouvernemental n’ont pas encore été vaccinées.

Les tests peuvent coûter entre 22 et 45, selon le type de test et l’endroit où ils sont effectués.

Pour plus d’informations sur qui paie un test en France et combien, lisez notre article ici :

Tests gouvernementaux en France : qui doit payer combien à partir d’aujourd’hui ?

La preuve d’un test Govt négatif est un document qui peut être utilisé dans le cadre des activités du PASS Santé. Ce pass vous oblige à entrer dans la plupart des lieux publics en France, y compris les restaurants, cafés, cinémas et musées.

Impact de la réalisation d’essais gratuits

Selon une enquête récente de l’Agence nationale de la santé de la France, 36% de ceux qui n’ont pas été vaccinés sont prêts à payer pour des tests gouvernementaux pour passer la santé.

READ  Tous les meurtres français: Chicago envoyé la nuit du meurtre d'un officier de Chicago: "Je veux aider"

Parmi ceux qui n’ont pas été vaccinés, 8% ont déclaré qu’ils seraient désormais vaccinés en raison de l’introduction de mesures de maîtrise de la santé et des résultats des essais gratuits. Ce nombre est passé à 18 % chez les 18-24 ans.

L’enquête a été suivie par 2 000 personnes de 18 ans et plus qui ont répondu en ligne, et a été menée entre le 28 septembre et le 5 octobre de cette année.

Plus vulnérable aux personnes à faible revenu

Claire Hayden, une défenseure des droits français, a déclaré qu’elle était préoccupée par l’impact de l’achèvement des essais gratuits sur les personnes à faible revenu qui n’étaient pas complètement vaccinées.

Il s’agit d’une « opération de vaccination obligatoire déguisée », a-t-il précisé.

« Cette mesure, qui touche particulièrement les personnes vulnérables, présente un risque de discrimination, ce qui rend très difficile le test des personnes éloignées du système de santé et des personnes dangereuses et/ou isolées », a-t-il écrit dans un communiqué.

Il a écrit que le taux de vaccination moyen chez 10% des 40-54 ans vivant dans les zones riches est de 84,6%, mais seulement de 76,2% pour 10% de ceux vivant dans les zones moins favorisées.

« L’arrêt du remboursement des essais est un obstacle supplémentaire pour les personnes qui souhaitent accéder aux biens et services de base tels que l’accès aux procédures médicales, les visites dans les maisons de retraite et autres institutions ouvertes au public », a-t-il ajouté.

Histoires liées :

Comment éviter les arnaques aux tests gouvernementaux et aux vaccinations en France

Voyage France-Angleterre : les tests gouvernementaux se terminent avant le départ des vaccinés

READ  Tour de Hoodi : Les médias du Tour de France seront-ils un jour les mêmes ?