Dairygold a annoncé son prix d’approvisionnement en lait en juillet et a décidé de réduire son offre de 2c/l, après avoir réduit le même montant annoncé le mois dernier pour le lait de juin.

Le manutentionnaire a confirmé cet après-midi (jeudi 17 août) que le prix du lait indiqué pour les approvisionnements du mois dernier sera de 36 c/l, sur la base des ingrédients standard de 3,3 % de protéines et de 3,6 % de beurre, y compris la durabilité, la qualité et la taxe sur la valeur ajoutée. bonus.

Dairygold a déclaré que le prix du lait en juillet serait égal au prix moyen du lait à la ferme de 40,3c/l, basé sur la moyenne des solides du lait en juillet fournis au transformateur par les agriculteurs.

Un porte-parole de la société a expliqué la raison de la baisse de prix.

Les marchés mondiaux des produits laitiers continuent de s’affaiblir en raison de la pression sur la demande sur les marchés clés, sans aucun signe de correction à court terme.

« Le conseil d’administration de Dairygold continuera de surveiller de près les marchés et de revoir les prix du lait sur une base mensuelle », a ajouté le porte-parole.

L’annonce des prix de Dairygold intervient le lendemain de la confirmation par Kerry Group de son prix pour l’approvisionnement en lait de juillet.

Kerry a annoncé hier qu’il paierait aux fournisseurs un prix de base de 34 cents/litre pour le lait de juillet, plus un paiement contractuel pour le lait de 3 cents/litre sur les volumes de lait éligibles.

READ  Revolut se prépare à entrer pour la première fois sur le marché hypothécaire irlandais

Les fournisseurs qui se conformeront à ce paiement supplémentaire verront un devis de 37 cents/litre, TVA comprise, à 3,3 % de protéines et 3,6 % de matières grasses.

Kerry Group a déclaré que sur la base de la moyenne des solides du lait de juillet, le rendement sur le prix du lait, TVA et récompenses comprises, serait de 40,19c/L.

Une déclaration du transformateur disait : « Les perspectives pour les produits laitiers de base continuent d’être baissières, avec une pression à la baisse supplémentaire sur les prix européens et mondiaux.

La demande laitière continue de se débattre avec actuellement aucune indication de correction à court terme.

« Du côté de l’offre, la production de lait des deux principaux exportateurs continue d’être en territoire faiblement positif avec des volumes plus que suffisants pour répondre à la faible demande », a ajouté le communiqué du groupe Kerry.

Le prix de base du transformateur pour le lait de juillet de 34 cents/L reflète une baisse de 3 cents/L par rapport au prix de base des deux mois précédents pour les approvisionnements de 37 cents/L.